Le Moulin Pommier

Publié le 9 Décembre 2008

C'est passé quasi inaperçu. Pourtant nous ne sommes qu'à quelques centaines de mètres à peine de la gare de Meaux. Depuis deux ou trois mois, des fouilles en vue de destruction, sont organisées sur le site de l'ancien Moulin Pommier (du nom de son propriétaire). De ce moulin, il ne restait que des ruines. On pouvait les voir, à une vingtaine de mètres en aval du barrage, face à la station d'épuration. En grande partie caché par la végétation, le moulin à été rendu à nouveau visible suite à des travaux de débroussaillage. On pouvait y voir alors des restes de fondations, de murs, de planchers, de meules brisées, de matériaux de construction (poutres, tomettes, volutes de fer forgé, pavés de grés,...). Comme le monte ces quelques photos envoyée par un lecteur du blog, prises autour du 17 octobre 2008.









Ca remonte à deux mois. Je ne savais pas à ce moment là qu'on entreprenait des travaux à cet endroit (j'y aurai été voir sinon !). Ces travaux sont réalisés dans l'idée du déplacement et de la reconstruction du barrage de Meaux. Les ruines du moulin se trouvant apparement à l'emplacement du futur ouvrage. Aujourd'hui je ne sais même pas si les ruines existent encore (il faudrait peut-être que j'aille voir ^^).

Ce moulin était l'une des dernières traces de l'activité de minoterie, qui fit la richesse de la ville à une autre époque. Qu'elles disparraissent définitivement dans un chantier, pour la "Modernité" n'est peut-être pas grave. Mais il est dommage encore une fois que tout se passe sans que personne n'en dise rien. Si vous avez des informations sur ce moulin, ou sur les travaux du futur barrage, n'hésitez pas à venir témoigner ici.


Ci-dessous deux reproductions de cartes postales anciennes représentant le Moulin Pommier. Sujet bucolique et pittoresque il a fait l'objet d'un certain nombre de cartes postales.


Retrouvez cette dernière reproduction sur le site CPA77

Rédigé par F.B.

Publié dans #720 Architecture et Patrimoine

Repost 0
Commenter cet article

Laura 11/02/2009 11:40

Je n'étais pas au courrant que ce moulins allait etre détruit (si ce n'est deja fais..) ! Quel dommage en tout cas !

Benjamin 14/12/2008 17:42

Pouvez vous le situer exactement, que j'aille me geler en photographiant ce qui peut l'être encore?C'est un peu triste, certes, de détruire des traces du passé, et chacun est emprunt de nostalgie. mais on ne peut pas demander toujours plus de logements et d'équipements divers si on ne touche à rien, dans une région où la densité de population est plus que significative. Alors quand les traces du passé ne revêtent pas de caractère véritablement important sur le plan patrimonial, après les fouilles conservatoires il faut bien y passer... Cela dit, pour ces vestiges d'intérêt local qui ne méritent sans doute pas d'être conservés mais certainement pas d'être totalement oubliés, pourquoi ne pas faire davantage appel aux ressources du maquettisme, avec des salles à eux dédiées?  J'ai vu des choses fantastiques en ce domaine à São Luis du Maranhão (Brésil) où ce qui était détruit inéluctablement était néanmoins conservé ainsi...En plus, le maquettisme est une activité qui se développe constamment; autant lui donner un rôle d'utilité publique!

F.B. 14/12/2008 20:25


"C'est un peu triste, certes, de détruire des traces du passé, et chacun est emprunt de nostalgie. mais on ne peut pas demander toujours plus de logements et d'équipements divers si on ne
touche à rien"
Tout à fait d'accord. Avec une double condition quand même. La première que je note dans l'article, c'est qu'on dise quand on détruit et surtout quand on se détruit a rapport avec le patrimoine,
même si ce n'est pas de premier ordre. Ici c'était un morceau du patrimoine industriel, qui reste notable. 
la deuxième chose c'est que lorsqu'on construit sur l'emplacement de quelque chose aui avait une certaine valeur, même si c'est une ruine, c'est que l'on construise quelque chose d'une valeur
au moins égale, si possible suprieur à ce qu'il y avait avant. 

Ici on va reconstruire le barrage. Ca a une utilité claire; C'est sans ambiguité. Mais il a été des fois où c'est moins joyeux. Les fouilles archéologiques du coté du quartier de
l'hopital qui mettent a jour un quartier industriel gallo romain, une voie antique, ou les fondations d'un théâtre. Ces fouilles sur lesquelles ont va construire des logements d'allure
assez banale, ou un parking, semblent avoir plus de valeur que ce que la promotion immobilière ou la ville apporte.

Autre exemple : quand on détruit la fresque qui figurait sur le pignon de la concession ford en centre ville, on perd quelque chose qui a une relative valeur artistique. là ce n'est pas le
patrimoine qu'on relève, mais l'absence d'une démarche artistique dans l'espace public.

Il y a eu beaucoup d'exemples du genre dans l'histoire de la ville, de destructions (abbaye sainte céline, église saint christophe, moulins, quais,...) On peut se poser la question sur les tours de
beauval et la pierre collinet (on aurait pu les réhabiliter, en faisant autre chose que du logement...)

Bref on aura l'occasion de reparler de cette question avec le "Plan Marshall" de rénovation du centre ville : le sors de la prison et celui du cinéma sont presque joués !



Pour vous situer le moulin, ben la route qui longe la gare, en direction du barrage, à côté de la DDE et de la station d'épuration. Il y a un bon moment que je ne suis pas repassé dans ce coin là,
mais on voyait une partie de ce moulin depuis le barrage, en regardant vers l'aval. Je ne sais même pas si il y a encore trace de celui-ci aujourd'hui.


Mathusalem 11/12/2008 09:36

Bonjour et merci de cette précieuse information ! (et bravo pour votre site dont je suis un lecteur assidu)Il y a quelques années j'avais consacré une partie de mes recherches universitaires en Histoire à la minoterie en Brie. Il me semble avoir retrouvé quelques documents sur ce moulin Pommier qui constituait avec les Vieux moulins du pont du marché et les moulins de l'Echelle les trois plus beaux joyaux du patrimoine meldois (à mon sens, en tant que descendant d'une grande dynastie de meuniers briards... :) ) Je tâcherai de retrouver trace de ces recherches qui doivent tomber en morceaux dans l'un des cartons qui trainent dans mon grenier et je vous tiendrai informé.Cordialement,Mathusalem - http://mathusalem.canalblog.com

Détails 09/12/2008 20:04

Très interessant!Tout a été voué à la destruction?Si c'est le cas,  quelques années il ne vous restera que les photos. Encore une partie de l'histoire qui disparaît.