Muzik'Elles 2008 (vendredi 26 septembre): Pantalons de cuir et cheveux gris (partie 02)

Publié le 27 Septembre 2008

Seconde pause. Pause pipi, pause café.

Avant la partie de Juliette, intervention d'Eric Jean Jean, animateur de ces Muzik'elles pour la quatrieme année consécutive, et apparition de Jean François Copé.

Comme à son habitude il ne peut s'empêcher d'en faire des tonnes : "Meaux est le centre du monde", "plus rien n'existe ailleurs", et c'est formidable, magnifique, mirifique, extraordinaire... et autres superlatifs du genre mélangé à une bonne dose de méthode Coué. Encore mieux qu'une pub pour de la lessive (désolé j'n'avais pas d'autres comparaison en tête)

Mais en même temps il a l'air vraiment heureux d'être là. Ne lui gâchons pas son plaisir. Ne lui gâchons pas son festival (parce que c'est quand même son bébé). On sait combien Jean François Copé aime le spectacle, côtoyer les artistes, et traîner sur les plateaux télé et dans les coulisses... au point que l'on peut se demander si il n'a pas raté sa vocation ? Avec un papa acteur il a peut-être déjà, et si l'envie lui prend un jour, une reconversion toute trouvée. Bon, mais reconnaissons lui aussi, qu'il a donné de sa personne pour faire la promotion du festival : et vas-y paie ta promo chez Cauet, Ardisson, aux Grosses Têtes... Et retrouvez la tournée des plateaux, et toutes les apparitions tévé de JFC sur son site Generationfrance.fr- je pensais que c'était un club politique, mais en fait non c'est un Myspace... j'avais pas compris ^^.



Petite digression, j'ai vu l'émission de Cauet(photo à l'appuie). Je n'aime pas Cauet, mais j'ai regardé par curiosité, voir ce que JFC y dirait. Franchement devoir répondre à des questions aussi idiotes que "un ministre ça balance ses caleçons sales dans la chambre?"on n'en voudra pas à l'intéressé (en même temps c'est Cauet). Par contre j'ai un peu tiqué sur l'histoire que Jean François Copé nous à sorti sur l'origine du Festival : une agression de jeune filles qui aurait traumatisé les meldois ? Ah bon ? Z'etes sur ? Des faits divers sordides à Meaux il en est arrivé, mais si ça avait donné lieu à un festival je pense que je m'en serais souvenu... Je peux me tromper. Mais si c'est le cas, je me demande où est le message politique, ou "citoyen-militant" (pour la femme et les droits de la femme, le mois prochain est dédier au cancer du sein je crois ? etc.), qu'on pourrait légitimement attendre dans ce festival. Moi qui y vois plus un acte commercial pour permettre à l'industrie du disque de vendre plus de musique... J'ai du me tromper. En même temps la dernière remarque n'est pas un reproche. Ça coûte cher, et c'est commercial, peut-être... mais si le spectacle est bon et de qualité (et ces Muzik'Elles c'est quand même un bon spectacle) alors de quoi se plaint-on ?

On peut s'inquiéter quand même de l'avenir d'un festival comme les Muzik'Elles - festival comme il y en a plein ailleurs en France - quand on a vu dernièrement que le "Bruit de Melun", plus ancien et de qualité au moins égale, ne serait pas reconduit faute de subventions... comme quoi ça ne tient à pas grand chose. Il sera toujours temps de penser à ça une fois le festival terminé. Je ferme la parenthèse, revenons en à nos moutons !


Ce n'est pas un mouton, même si elle est frisée tout comme, voilà le phénomène "Juliette".

Je reprochais un peu plus tôt à JFC d'avoir exagéré sur la description du spectacle, mais ce n'était pas trop en ce qui concernait le numéro qu'allait nous servir Juliette et ses invités.

Complètement barré. Drôle du début à la fin. Émouvant. Toujours au bord de la folie, comme à l'image des artistes sur la scène. Grotesque, virtuose... c'est un magnifique "Tango" que Juliette nous à fait danser.

Je n'avais jamais vu Juliette en spectacle. Ça vaut le détour !

Je pourrais en mettre des pages, sur ces 2 heures de show, sans temps mort, qui m'ont régalé. Gavé. Je peux vous assurer que ces 2 heures je ne les ai pas vu passer. A en oublier le froid, le mal de dos et le mal dans les genoux à force de rester debout... (ou alors c'est parce qu'on s'habitue).

Des premières minutes, avec l'intervention de la danseuse étoile Marie Claude Pietragala, à la fin : Que du plaisir !

J'arrête là où vous allez croire que c'est moi qui en fait des tonnes.

Donc juste un mot pour dire, que Jaques Higelin est un géant. Sur Champagne. Sur cette reprise de Trénet... juste énorme.



On a vu un Renan Luce très drôle dans un numéro musico-comique sur "J'ai encore rêvé d'Elle". Découvert un tordant et "Spécial" Monsieur Sahler (à découvrir, vraiment). Et une Maurane très en forme ^^ sur le pont du Titanic, et sous les bombes...




Bon, allé, pour nuancé, j'avoue que j'ai été déçu de ne pas voir Diane Dufresne. Même si la folie qu'elle exhale était bien partagée par les artistes présent ce soir. Et j'ai décroché un peu à la fin, sur Melingo, chanteur dandy argentin, qui chantait  du Tango... en espagnol... (pire que l'anglais, que je comprends !). 

Non c'était vraiment formidable... Bon allons voir la suite  ;-)

Vous pouvez commencer à laisser vos commentaires !

Rédigé par F.B.

Publié dans #790 Arts du Spectacle

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Thierry 28/09/2008 12:06

C'est vrai que cette année la programmation est trés bien. J'ai eu la chance de pouvoir profiter du spectable de vendredi soir, et j'ai beaucoup apprécié. J'ai envie de m'acheter des albums de Susan Vega et de Juliette. C'est vrai que le jean slim ne va pas à tout le monde, et surtout pas au guitariste de Susan Vega, mais il jouait vraiment trés bien. Quant à Juliette, je connaissais un tout petit peu, mais c'est une grande Dame de la chanson, et une artiste de scène incroyable. son spectacle décliné sur le tango était simplement renversant.. Et le final, l'homme à la moto revu façon Juliette, je ne vous dis que ça.Mais n'oublions pas aussi les autres programmations. Samedi j'ai pu voir Piuma et Flow sur la place Henri IV, c'était trés bien également. Piuma du rock Français (de ce que j'en ai vu) mais une artiste qui mérite d'être connue à mon avis. Et Flow c'est un groupe de mecs avec une chanteuse comme elle le dit elle-même, avec son look garçon manqué, a un répertoire de genres variés mais des chansons à textes qui valent qu'on les écoute, pour ceux qui aiment La Tordue ou Les Têtes Raides, Flow est dans la continuité, j'ai beaucoup aimé.Et puis il y avait aussi les Ru'elles, difficile de tout voir, tant les scènes étaient nombreuses (pas toujours bien placées à mon avis, une en plein milieu de la rue piétonne génait le passage de la foule trés nombreuse) de la musique bien sûr, mais aussi de la danse, du cirque, des spectacles divers tels que : des marionnettes, une procession, un travesti ou transformiste, le char off et même mr le maire à joué du piano sur la place Darnetal, vous pouvez encore le voir dans le 6 minutes sur M6.fr. Et aujourd'hui après avoir fait un tour pour voir les vieilles voitures qui participent au rallye du Rotary club, j'irais peut-être faire un tour sur la plage pour y voir Zalindê. Bref, pour l'instant, les Muzik'elles 2008 sont en ce qui me concerne un trés bon cru.