Une histoire de Développement Durable... (1)

Publié le 7 Juillet 2007

J'avais débuté il y a quelques jours une série d'articles, remettant en cause l'intérêt de la municipalité meldoise et de son premier élu, Jean François Copé, pour la chose écologique. Pour diverses raisons j'ai supprimé les articles en question. De nouvelles informations m'obligeant à revoir mon jugement, mais surtout reformuler ma réflexion. 

Pour mémoire, l'origine de ces articles en était une annonce entendue à la radio, concernant Jean François Copé, possible candidat à la succession de Alain Jupé au super ministère de l'écologie du nouveau gouvernement. C'est Jean Louis Borlo (pas beaucoup plus crédible que JFC), qui a hérité au final du bébé. Jean François Copé quant a lui, récupèrera la présidence du groupe UMP à l'Assemblée. 

En même temps que se faisaient ces nominations, le Canard Enchaîné révélait une "casserole" (un mini scandale), concernant plus ou moins directement JFC, et qui avait fait pas mal parler dans la région : toute une résidence construite à Cregy les Meaux, et ses habitants victimes des émanations de gaz de la décharge sur laquelle on avait construit les maisons. Le point culminant de l'affaire fut l'évacuation des résidents, sous la crainte de voir le quartier littéralement sauter !  Par son "exceptionnalité"  (et les doutes concernant la responsabilité du premier édile de Meaux), cette affaire n'est pas ce que je retiendrais dans une argumentation sur le développement durable. Je la note quand même, mais sans aller plus loin. 



Le Développement Durable
, terme inventé il y a plus de 20 ans (cf. définition sur Wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9veloppement_durable), est une démarche fondée sur l'interaction de trois préoccupations sociétales : le social (et le culturel), l'économique et l'environnemental (les trois pilliers du Développement Durable). Elle fixe comme objectif à chacun - aux individus, mais aussi aux pouvoirs publics, aux entreprises privées, etc. - d'agir en fonctions de ces préoccupations, en cherchant l'équilibre des trois. On peut parler presque d'une philosophie de vie, ou du moins d'un tropisme à adopter une « bonne vie » pour soit et consciente des autres. 

Bien vivre, n'est pas un concept nouveau. Pas plus que les idées écologistes (voir par exemple les théories hygiénistes du XIXe siècle). D'ailleurs ça fait bien 30ans que vous emmenez vos bouteilles en verre au conteneur, non ? 


Bon. Mais peut-on dire que tout ce qui a été fait jusqu'à présent pour le "mieux vivre",  est à mettre au compte d'une démarche de développement durable ? 

Dans les faits on pourrait dire que OUI. Car, on le verrai, tout un tas de dispositions qui existent déjà aujourd'hui : des normes sanitaires (pour l'eau pour le bruit pour l'agriculture), les moyens de traitement des déchets, des outils administratifs, etc. se retrouveraient dans l'application d'un texte de type agenda 21, en l’état ou à peine adaptée. D'ailleurs il est à parier qu'il serait difficile de faire tout de suite la différence entre un avant et un après agenda 21. Mais j'aurai l'occasion d'y revenir dans le second article dédié à ce sujet du développement durable. 

Dans l'absolu NON. Car le développement durable implique une conscientisation. C'est a dire comprendre que nos agissons dans un contexte, qui est le monde et les générations futures. Et ce concept est une chose récente. 

NON encore
, parce que le développement durable impliquant une démarche de fond, globale, une stratégie à laquelle on doit faire continuellement référence (la tache est dure), ne peut pas être fait à moitié. Ce à quoi répondent les réglementations et mesures déjà en places aujourd'hui ce sont des réponses particulières à des problématiques particulières, et compartimentées. 



On comprendra donc qu'on ne peut pas parler de développement durable tant que l'on n'a pas clairement défini ce concept et d’y adhérer à 100%, sans transiger et sans céder sur rien.



(À suivre : une histoire de développement durable... (2) : Parc du Pâtis alibi écolo de la municipalité ?) 

Rédigé par F.B.

Publié dans #550 Développement Durable - Ecologie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article