Architecture : Nouvelles Galeries (et architecture commerciale 1900).

Publié le 1 Mars 2007

 

Le dôme des Nouvelles Galeries est ce qu'on appel un signal urbain : un point architectural reconnaissable et marquant.

Ce dôme est typique du vocabulaire architectural « 1900 », à l’image de l'Hôtel de Ville de Meaux et copié sur les grands magasins parisiens du 19eme siècle (Galeries Lafayettes, BHV...) : sculpture décorative, "chantilly" à profusion - le détail des cornes d'abondance est aussi un symbole de l'abondance des produits que proposaient les Nouvelles Galeries - m'as-tu-vu et tape-à-l'œil... Mais de très belle facture ! Le nom des Nouvelles Galeries est gravé dans des bandeaux au niveau des toitures du bâtiment. On en retrouve aussi le logo (le N et le G entrelacés) dans l'écusson surmonté d'une tête de lion. Aujourd'hui le bâtiment est occupé en rez-de-chaussée par des boutiques franchisées (Sephora et Xanaka). Un bâtiment qui mériterait probablement mieux (ne serait-ce que parce qu’il n’utilise pas aujourd’hui son étage : un petit commerce culturel sur deux niveaux ça aurait eu de la gueule à cet emplacement là ! Enfin…





Dans l'esprit grand magasin du fin 19eme - début 20eme siècle, la façade décorative de l'ancien Palais du Vêtement (aujourd'hui abritant l'enseigne Sympa, rue du Grand Cerf) est un très bel exemple. Des huisseries métalliques industrielles supportant de grandes baies vitrées, un remplissage de briques (décoratives) et d'éléments de céramiques : frises reprenant des motifs de fleur, et tête de lion (encore) dégueulant des gerbes de fleurs... Une architecture que l’on pourrait rapproché du très art-déco bâtiment de la Samaritaine (ex) à Paris. Très joli, mais complètement cassé par les affreuses enseignes de Sympa. Là encore on peut regretter de voir « perdu » un bâtiment de belle facture, ouvert sur 2 rues, et étagé sur 3 niveaux ! Pour information à l’emplacement s’élevait auparavant l’église Saint Christophe dont il ne reste qu’un malheureux portail et une travée au plafond voûté. Le café de Mars, cité dans Nuits d’octobre de Gérard de Nerval occupa aussi cet emplacement avant le Palais du Vêtement.

Rédigé par F.B.

Publié dans #720 Architecture et Patrimoine

Repost 0
Commenter cet article

Designday 11/03/2014 14:15


Les informations sont très utiles,en réalité,la conception d'un design d'architecture demande un grand savoir faire,et une grande attention dans sa réalisation pour que sa réussite soit assurée