Souvenirs de Carnavals à Meaux.

Publié le 23 Février 2007

Le Carnaval quand j'étais gamin c'était vraiment quelque chose que j'attendais. Je me déguisais même ; parfois un masques en plastic de Goldorack ou d'Astérix acheté à Prisunic, faisait l'affaire, et parfois un vrai costume dont ma mère allait chercher le patron chez Singère (rue du Général Leclerc) et des accessoires à la Maison du Baptème dans le Marché. Les commerces que je viens de citer ne diront sans doute rien aux plus jeunes (pourtant je n'ai que 27ans), ils ont tous fermé ! De quoi vous rendre nostalgique.

Le carnaval c'était vraiment l'amusement. Parce qu'il y avait la fête foraine aussi en même temps. Parce qu'il y avait de l'animation dans les rues. Parce que le défilé des chars et des gens dessus qui lancent des confettis, dansent, chantent, c'était chouette ! Et puis ces chars (pas sur les dernières années) étaient vraiment beaux (du moins dans mon souvenir). Des gens, des associations, des écoles, s'étaient impliqués, avaient passé du temps sur la fabrication de ces chars. Ce qui n'a plus été le cas sur le "défilé carnavalesque", animation clé en main trouvée par la municipalité de Monsieur Copé, et sans réel succès. Déjà "carnaval" et "défilé carnavalesque" ce n'est pas la même chose ! Et puis voir deux ou trois danseuses brésiliennes se balader seins nus dans les rues de Meaux, il y a quelque chose d'un peu ridicule dans ça.



Je pense que pas mal de gens regrettent le carnaval à Meaux. Mais on ne peut que constater leur arrêt (et depuis un moment déjà), et certainement pour de vraies raisons. Alors ?

Est-ce le ras-le-bol de certains commerçants des jets de farine et d'œufs sur les vitrines? sur les passants ? Dans certaines villes on avait trouvé la parade... On aurait pu aussi à Meaux.

Est-ce la faute des bagarres qui éclataient en ville les dernières années ? Un peu triste mais je l'ai vu pourtant. Place Henri IV, des bandes venues se taper dessus... Mais là aussi je pense qu'il doit être possible d'éviter ça.

Est-ce le coût de la manifestation ? Et qui finançait les chars et les décorations ? Peut-être que les personnels de la propreté urbaine en avaient assez de l'état des rues le lendemain de la fête?

Est-ce la défausse des organisateurs ? Des participants ? La qualité des chars était assez médiocre lors du dernier vrai carnaval de Meaux : je me souviens juste de plates formes pour tout char, ne portant rien, et animés par des sonos criardes. Plus de moyens pour des décorations de cartons pâte ou de fleurs de papier crépon? Plus de musiciens ? Plus de gens déguisés. Une techno parade avant l'heure... bof !

Est-ce que ça n'amuse plus les gens ? Le goût pour ce genre de manifestation définitivement passé ? Tombé en désuétude ?



Pourtant le carnaval c'était plus qu'une manifestation. Elle donnait l'occasion non seulement aux gens de sortir de chez eux, de s'amuser, mais aussi un formidable moyen d'expression populaire. D'une culture populaire. Parce qu'il impliquait les gens. Les fédérait autour d’un projet (artistique !), d’une attente. Parce qu'il mélangeait tout le monde, les jeunes les vieux, les classes... le carnaval c'est un projet à caractère social ! Et au delà, ce type de manifestation, c'est l'essence même de ce que la culture devrait être (à mon sens) : soit l'expression d'une identité locale. Le carnaval de Meaux c'est (c'était) Meaux. C'était les meldois. Et maintenant ? 

Et maintenant je ne sais pas si on pourrait relancer le carnaval. Ca demanderait du temps, de l'argent (pas forcément beaucoup), de la volonté, et beaucoup d'énergie pour motiver ces volontés. Mais je suis sur que ça aurait du succès... J'en souris comme un gamin à me rappeler ces carnavals de Meaux. Reverra-t-on un jour monsieur Carnaval se balader dans les rues de la ville ?



En attendant j'attend vos réactions sur le sujet, et je fais un appel à témoin, à ceux qui auraient des photos des carnavals à Meaux. Grande époque style années 70-80 ! J'en ai peu chez moi, et pas de scanner pour les diffuser sur le net. Mais j'en ferais bien un album pour Meaux (le blog). Donc, à lire vos réponses ;-)

Rédigé par F.B.

Publié dans #790 Arts du Spectacle

Repost 0
Commenter cet article

Noëlle Patou 11/09/2007 16:48

Bonjour,un petit commentaire sur le carnaval. Pour ma part j'ai participé plusieurs fois avec l'école des Marronniers et je peux vous dire qu'il y avait une bonne ambiance lors de préparations. Mais comme toujours il ya des individus qui aiment bien saboter ce qu'ils ne sont pas capables de faire. Nous disposions d'un système D. et chacun participait à sa façon et à moindre coût. C'était à quelle école aurait le plus beau char, mais je ne suis pas convaincue que les spectateurs appréciaient ce spectacle à sa juste valeur et c'est certainement la cause de l'arrêt du carnval car il n'y avait pas suffisamment de défenseurs pour qu'il continue. Je vais rechercher dans mes archives les photos que j'ai de plusieurs carnaval et je vous les enverrai. Cordialement

colinot 25/02/2007 10:30

Pas de photos pour ma part, mais je me souviens des défilé du carnaval de mon enfance, que j'allais invariablement voir sur le pont du marché. Je m'étais même fait engueuler une fois par une danseuse en bikini après lui avoir barbouillé le dos nu avec ma bombe à filaments fluo! ^^Bombe que j'avais acheté à  la maison du baptème de m. et mme Rudy (et non maison  de la dragée), et ses vitrine horizontales amovibles à l'extérieur, avec leur estrade pour que les petits comme moi puissent s'extasier devant les fausses crottes de chiens, les faux glaçons ou les pétards. C'était le fournisseur officiel de mes 400 coups de jeunesse!L'apothéose c'était de faire péter des mammouths dans les énormes tuyaux de béton sur le chantier de ce qui allait devenir la médiathèque.Panoplie pour le carnaval:-Aller à la maison du baptème pour acheter des pétards, diverses bombes (mousse, filaments...), des confettis (et des bonbons en passant). Devenu un crédit foncier je crois bien. une honte!!!-Ensuite aller chez Tillet (Jouetland) pour acheter mon 37ème pistolet à pétards de l'année, et les pétards qui vont bien. En passant je reluque la vitrine des jeux Nintendo, mais rien à faire moi c'est Sega ou mourir! ^^ (devenu une agence de prets immobiliers! Ils commencent à me brouter menu eux!!!)-Ensuite avec mon copain Gaëtan on va chez moi rue Richemont pour établir un plan de bataille (et accessoirement tester l'arsenal sur le chat).Puis vient l'heure du carnaval, ça m'a toujours impressionné, et ce n'est pas ce qui m'a laissé le plus de souvenirs. Contrairement à la fête foraine et sa femme araignée qui m'avait traumatisé!PS: autres boutiques qui ont été remplacées par des faux commerces.-Le marchand de chaussures pour enfants remplacé par Laforet Immobilier (je ne dirai rien mais n'en pense pas moins)-Le bazar et ses vitrines à l'horizontale qui faisaient le tour de la boutique, chez qui j'ai acheté le premier jeu électronique de mon enfance, fier comme un pape. C'est devenu le K par K.-Languin Gay et son rayon jeux vidéo qui a initié une longue passion, et ses disques (Doop Doop!)-Le marchand de vin en ruines remplacé par la médiathèque. mais là je triche parceque ça remonte vraiment eet je ne sais même pas comment je m'en souviens. Sûrement parcequ'on garait la 504 devant.-Enfin l'école Cornillon qui va céder la place à un parpaing éteincelant, bientôt recouvert de traces de plui comme tous les furoncles architecturaux qui s'y rapportent. Et dire que je risque d'y vivre prochainement... C'est vraiment très triste, j'y suis allé il y a quelques jours, et en me perchant j'ai pu voir par les fenêtres. Voir la salle de classe de son enfance saccagée ce n'est pas ce qu'il y a de plus agréable. Et le bureau du directeur à côté de la cantine, vide avec quelques "trophées" abandonnés par terre... Il faut absolument que j'aille y faire des photos avant qu'ils ne rasent tout.Pas beaucoup de rapport avec le carnaval tout ça, mais c'est venu comme c'est venu.

F.B. 26/02/2007 10:52

OUIIIIIIIIIIII.... la femme araignée ! lol. Je m'en souviens. On n'en voit plus des attractions comme ça ! Mais c'est vrai qu'elle était vraiment super la fête foraine à l’époque où elle venait sur le champs de foire, sur le boulevard Jean Rose. Il y avait des palais des glaces, des maisons du rire, des trains fantôme, des manèges qui vous secouaient dans tous les sens. Mon grand père connaissait bien les forains, quand il était chef électricien à la ville c'est lui qui s'occupait de leur brancher le courant… ce qui m’a valut a moi, mon frère ou mes cousins quelques tours de manèges gratuits ! ^ ^
Pour la Maison du Baptême, c'est corrigé.
La boutique était devenue une assurance en effet, repeignant la façade du commerce dans un gris de circonstance (?). Mais aujourd'hui c'est (déjà) fermé ! Quel dommage que la Maison du Baptême n'a pas été repris. Il y a une petite boutique d'article de fête et de déguisements qui a ouvert il y a quelques mois dans la rue Saint Remi, mais ça ne vaut pas son prédécesseur. Sinon je partage c'est agacement de voir assureurs et agences immobilières pulluler et prendre la place de commerce qui étaient tellement mieux !
"Meaux c'était mieux A-vant...". Non, je n’aime pas trop me laisser aller au sentimentalisme ou à la nostalgie. Quand on se retourne sur le passé on peut y rester définitivement ! Donc Meaux c'était peut-être "mieux A-VANT", dans une certaine mesure. C'est pas si mal que ça maintenant. Mais ça pourrait être différent si certaines choses n’avaient pas disparues (à regret) ; là je pourrais me lancer dans un plaidoyer sur le thème de « Meaux, ville des occasions ratées »… mais une autre fois peut-être. Enfin le passé c’est bien mais essayons de voir ce que l’on peut faire maintenant, et dans l’avenir. C’était bien entendu le sens de cet article au sujet de saison !
Merci de votre intervention cher Colinot ! ;-)
 
… Il est amusant de constater comment ce carnaval de Meaux a été marquant (pour moi mais je ne suis pas le seul apparement), alors qu'il ne semble avoir été créé qu'au début des années 1980 (même si précédé par la tradition du mardi gras, l'élection de la reine de Mai, etc...) . Une tradition récente ! Il faudrait que je me documente un peu la dessus (aller consulter les archives de la Marne à la Médiathèque dés que j’aurais le temps), quelles personnes l'ont initiées, pourquoi, etc... Si l'un des lecteurs de ce blog a quelques renseignements a ce sujet, qu'il n'hésite pas a m'en faire part !