P.P.R.I.

Publié le 26 Janvier 2007

Consultable jusqu'au mois de février, le Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles d'Inondation (PPRI) s'affiche dans le hall d'entrée de l'hôtel de ville.

 

Un plan pas vraiment légendé : carré rouge = zone rouge, carré orange = zone orange... ok ! Mais à quoi correspondent ces zones ? Bon, on peut se douter que le risque va en diminuant plus on s'éloigne du rouge, mais cela n’en dit pas vraiment plus sur les précautions que l’on a choisi de prendre sur les autres zones (de l’orange au vert, ou au bleu, je crois…).

En rouge donc, la Marne et ses proches abords (la zone naturelle du Pâtis, le jardin des Trinitaire sont dans la zone rouge). Normal… Mais plus surprenant, dans la couleur suivante (en orange), toute une zone située sur l’ancien tracé de la Marne : le Brasset. Une zone qui inscrit en fort risque inondable toute une partie de la ville située derrière Frot, et entre l’hôpital et les coteaux qui s’élèvent au nord de la ville (la Grenouillère, la Corniche). Aujourd’hui, cette zone est plus ou moins naturelle. Enfin plus ou moins marécageuse. Encore épargnée par l’urbanisation. C’est que l’on sait déjà que le terrain ne se prête pas à la construction. Et pourtant on peut se demander si la zone est encore à considérer comme inondable. Le Brasset, qui a été canalisé en égout il y a un petit moment déjà, est aujourd’hui complètement coupé de la Marne. Il ne recevrait donc rien en cas de forte crue de la rivière. Son seul rôle, peut-être, recevoir les eaux de pluie qui s’écoule des coteaux qui l’entourent. Si il s’avérait qu’elle n’est pas inondable, cette zone pourrait devenir un enjeu de développement urbain à l‘avenir. Il n’en n’est rien apparemment (et cela me semble surprenant)… Je n’en sais rien.

En fait cela ne semble pas changer grand-chose au fonctionnement de la ville tel qu’il est aujourd’hui (déjà alerté sur ces problèmes). Ce plan en plus, à part être un outil pour la ville, et pour faire l’urbain, ne concerne pas grand monde je crois. Même si il est toujours intéressant de le connaître : par exemple si vous souhaitez construire, renseignez vous pour savoir si le terrain que vous convoité est en zone de risque… mais dans le cas présent je doute qu’un privé puisse construire encore à Meaux, en zone inondable ! 

Et d’ailleurs j'ai un peu de mal à comprendre l'intérêt de cette consultation public… le public peut-il mettre un veto sur certaines nomination de zone?

 

Mais si vous désirez en savoir plus, une permanence (la dernière) du commissaire enquêteur aura lieu le 8 février de 9 h à 12 h, salle Moissan, à l’hôtel de ville de Meaux.

Rédigé par F.B.

Publié dans #710 Urbanisme - Paysage

Repost 0
Commenter cet article