Je n'irai plus aux inaugurations !

Publié le 17 Décembre 2006

Pendant que Paris se ruait à l'inauguration de son tout nouveau tramway, à Meaux on inaugurait aussi ! Le rendez-vous était donné à midi pour ouvrir en grande pompe l'avenue de la Marne, feu chemin du Pâtis.

J'arrive en retard. Vers 12h15. Il pleut. Un petit groupe de parapluie s'aglutine sur l'avenue, au niveau de la salle des fêtes. Je n'ai rien raté, "Il" n’était pas encore là. "Il", c'est Jean François Copé. Et monsieur le maire, qui à ce moment se trouve sur le marché de Noël du Faubourg (place du Temple), se fait attendre. Un jazz-band Cajun joue en canotier sous la pluie pour meubler cette attente.



Une bonne vingtaine de voitures de collection de tous ages attend sagement en tête de l'avenue. Je fais donc un tour rapide des lieux. Coup d'oeil à la placette devant la salle des fêtes. Coup d'oeil à la nouvelle avenue. Son profil. Ses aménagements. Son mobilier urbain.



Je m'interromps un instant pour discuter de l'avenue de la Marne. Son profil d'abord. Et bien pas mal réussi du tout ! Même la courbe de cette nouvelle voirie (moi qui aurait plutôt tendance a être pro "ligne droite"), me convainc : la route suit la géographie du site, et la limite de la zone inondable. Bien ! Le nom d' "avenue" est peut-être par contre un peu exagéré. Elle aurait pu être le prolongement de la rue de la Crèche. Elle aurait pu rester le chemin du Pâtis. La largeur des voies de circulation, les aménagements piétons, les arbres, les luminaires. Rien à dire. Sauf peut-être sur le "trop" de mobiliers urbains, comme les bornes : je ne suis pas fana des bornes en bois côté zone naturelle.





Je ne suis pas fana non plus de l'aménagement d'entrée de la zone naturelle. Dans un virage... un peu mal foutu. Pas très attrayant. Ne montrant pas assez l'entrée du parc du Pâtis. Sûrement possible à améliorer. Et je ne trouve pas très réussie la placette devant la salle des fêtes : les bancs placés tout autour sont là certainement parce que personne n'ira s'asseoir dessus. Et je n'ai toujours pas compris pourquoi 3 réverbères et pas 4, et pas 2 (les nombres impaires ça marche pour les roses en bouquet, mais les réverbères j'ai un léger doute ! lol). Mais je dis : "bien !", cela mis à part.



Revenons en à notre inauguration. Il pleut toujours. Pas fort, mais suffisamment pour que j’ai du mal à me dépatouiller entre le parapluie dans une main et l'appareil phot dans l'autre. Et surtout pour éviter que l'appareil ne prenne l'eau (car l'eau n'est pas l'amie de l'appareil photo numérique !). Et enfin "Il" arrive. Un petit coup de jazz Cajun, les parapluies se rassemblent. Je me met sur le coté. Et j'ai à peine le temps de tendre mon appareil vers Monsieur le Maire en train de dévoiler la plaque temporaire au nom de la rue, qu'il s'empare déjà du ciseau et coupe le ruban symbolique.


C'est fini. Deux flashes, trois poignées de mains, l'affaire est réglée. Je souris en me faisant l'impression d'être figurant pour un plan com' de Jean François Copé. Je parts au moment où le maire s'empare du micro, s'excuse de son retard en disant ô combien le marché de Noël du faubourg est fantastique (ce n'est pas vrai, il ne vaut pas le déplacement), et entame un petit discours où il parle de l'avenue, des futurs programmes immobiliers. Et pour une photo (et un article dans la Marne), il aura fallu faire venir des musiciens et des collectionneurs de voiture. Et rameuter un petit public (par annonce dans la Marne, sur 77Fm, et par carton d'invitation). Des simagrées tout ça ! Franchement. Et pour ne pas dire autre chose. Mais samedi dernier peut-etre que Monsieur Copé aurait préféré se trouver à l'inauguration du tramway des Maréchaux. 12h45 : déçu et tout mouillé, on ne m'y reprendra plus. Je n'irai plus aux inaugurations !  

Rédigé par F.B.

Publié dans #710 Urbanisme - Paysage

Repost 0
Commenter cet article

Les Réactionnels de Gauche 19/12/2006 13:58

Pourquoi ce nom  "d'avenue de la Marne". C'est d'un original... J'espère qu'on n'a pas rétribué un staff de communicants pour le sélectionner!Les anciens patronymes d'origine cadastral ont tout leur charme, et "Chemin du Pâtis", il fallait le conserver à ce titre... Cher FB vous avez raison: à partir du moment où la salle des fêtes était proche, elle devait être ouverte, et présenter ce que vous avez suggéré. En plus, les citoyens qui avaient fait l'effort de se déplacer auraient pu y boire un jus d'orange ou un chocolat chaudJ'ai beau être voisin, quand j'ai vu le temps, je ne me suis pas senti suffisamment d'humeur à faire la promotion personnelle de Mr Copé. Je suis donc resté chez moiEn revanche je suis allé au marché St Nicolas et je confirme... c'était affligeant de banalité.

Artur Jorge BRAS 19/12/2006 00:36

Ne soyez pas si excessif ... J'étais aussi à l'inauguration de l'avenue de la Marne, et comme vous, une attente de plus de 30 minutes sous la pluie, ce n'est pas agréable, d'autant plus que je n'avais pas prévu de parapluie ...Comme à son habitude, notre Maire Ministre est arrivé en retard, il faut croire que c'est l'apanage de tous nos Ministres. Le notre a décidé de se rendre au marché de Noël du faubourg Saint Nicolas et tout le monde a du l'attendre ! Ce n'est pas très courtois de sa part, je le reconnais !
Mais ce n'est pas une raison pour ignorer les prochaines inaugurations, c'est pour nous l'occasion de découvrir quelques projets, et de participer à la vie citoyenne ... c'est ainsi que je conçois les choses (à tort peut être ?). D'autant plus qu'avec les élections qui approchent, nous allons avoir de nombreuses inaugurations dans les prochaines semaine, j'espère avoir le plaisir de vous y retrouver ...
Artur Jorge BRASConseiller municipal de Meaux (PS)

F.B. 19/12/2006 10:52

Excessif? non. Excédé à ce moment là, peut-etre un peu. Excédé, mais pas à cause de la pluie, ni de l'attente. ça je peux les comprendre et les supporter. Mais excédé par ce que l'on montrait pendant cette inauguration : un petit défilé de voitures anciennes, des musiciens de jazz.... qui étaient là plus pour faire l'animation autour de la venue de Jean François Copé, que du projet de l'avenue... Pourquoi les promoteurs des futurs logements n'étaient pas présents ? Pourquoi n'y avait-il pas dans la salle des fêtes, ou sous une tente, des plans des maquettes ou autre de l'avenue, du quartier, du parc du Pâtis ? Pourquoi est-ce que l'inauguration à été torchée en 5 minutes ? Pourquoi est-ce que la découverte de ce projet n'a pas duré la journée complète ?... etc. Sincèrement j'ai eu l'impression de m'être déplacé pour rien. alors qe l'on m'avait invité a le faire : "on" c'est un carton d'invitation, mais c'est aussi un article dans la Marne.Je sais qu'on risque prochainement d'inaugurer la nouvelle école du quartier luxembourg. La visite du bâtiment me ravirait ! Mais si une visite n'est pas prévue (et j'en doute, car celà doit être bourré de contraintes)... enfin voilà quoi. Je suis déçu par ce genre de manifestation totalement inintéressante et vide de sens. Sinon, je confirme vous avoir aperçu à l'inauguration de l'aveue de la Marne... ;-)