Débat d'orientation budgétaire : les chiffres

Publié le 25 Novembre 2006

Lors du dernier conseil municipal était présenté dans ses grandes lignes, le budget de la ville pour 2007. Le débat d'orientation, n'a de débat que le nom. C'est à dire qu'il n'y a pas eu de discussion réelle (lors du conseil) sur tel ou tel point des finances de la ville. La municipalité a juste présenté en quelques chiffres son futur budget. 


Quelques remarques.
Donner des chiffres - ce que je m'apprête à faire dans la suite de ce post - est toujours intéressant. Mais à condition que parfois le propos soit illustré et que l'on nous donne quelques points de repères. Sinon on nage dans un flou relatif. Par exemple, que représente en gros le budget de la ville de Meaux pour une année (selon un rapide calcul fait d'après le tableau à voir après, la balance budgétaire se situerait pour l'année 2007 autour de 91 millions d'euro) ? Mais surtout qu'elle était-il l'année qui fini? L'année précédente (voir les 5 dernières années ?) Comment évolue-t-il ? Quel est le budget de villes comparable à Meaux? Etc.

Autre chose. Depuis peu la LOLF (loi organique relative aux lois des finances) destinée avant tout aux finances de l'état, s'applique aussi à la gestion du budget des villes. Seulement je ne suis pas sur d'avoir entièrement compris son fonctionnement (pas faute pourtant d'avoir cherché sur le net quelques infos). Je vais tenter une explication. Jusque là on affectait un budget par poste (par exemple : culture, économie, enseignement...) sans condition aucune de résultat. La LOLF fonctionne sur un système d'objectifs définis par la politique menée, à réaliser. Pour être efficace, on va établir des programmes et les actions à mener pour les réaliser, en s'en donnant alors les moyens (et en utilisant les crédits accordés de façon plus pragmatique sur le terrain, semble-t-il). Je cherche un exemple, mais j'avoue avoir du mal à trouver quelque chose de simple et concret. Si vous voulez tenter une explication ! Je vous renvoie à la définition qu'en donne le ministère des finances : http://www.minefi.gouv.fr/lolf/4clics/clic1.htm


Les chiffres.
Le tableau suivant, tiré de la présentation faites le jour du conseil municipal, montre la prévision budgétaire pour 2007, entre les recettes et les dépenses. La balance s'équilibre autour de 91 millions d'euros (les chiffres donnés sont en millions d'euro).


J'avoue ne pas comprendre tous les termes de ce tableau (dotations/participations ? Subventions FCTVA?)... on reste en surface, on pourrait certainement détailler un peu plus.


Sur les investissements de la ville par exemple.
Les prévisions donnent un budget d'investissement de 18 millions d'euros. Sur ces 18 millions, 10,6 M d'€ seront dédiés à des opérations pluriannuelles, 3,8 M d'€ à des acquisitions foncières, 4,1 M d'€ à de la maintenance lourde (là encore je ne sais pas ce que chacun de ces termes regroupe réellement).

Parmi les projets cités dans les investissements (lors de la présentation), notons :
- la vidéo surveillance : 520 000 €
- réfection de la piste d'athlétisme : 790 000 €
- travaux des écoles : 500 000 €
- école ZAC Mont Thabor 2 (???) : 260 000 €
- construction d'un boulodrome : 900 000 € (heu ça fait pas un peu cher pour quelques carrés de sables? C'est couvert à ce prix là j'espère lol)
- fin de travaux de la Maison pour tous : 500 000 €
- zone naturelle et aménagement de la plage : 960 000 €
- fin des travaux du centre commercial de la Verrière : 650 000 €
- aménagement des Trinitaires, du mail du Royal Piémont, construction de la future passerelle : 2 320 000 €
- aménagement handicapés (?) : 360 000 €
- réhabilitation des crèches (essentiellement crèche de l'Ourcq) : 1 400 000 €

Soit environ 9 millions d'euros, sur les 18 que représentent les investissements pour l'an prochain.


Parmi les dépenses ajoutons aussi les manifestations telles que les Muzik'elles (autour d'1 M d'€) ou la foire de Meaux.

 

Voilà l'essentiel de cette présentation du débat budgétaire. Je remercie au passage J. Lavrilleux et B. Lesain, de l'équipe de Jean François Copé, de m'avoir donné ces informations (ils n'étaient pas obligés de le faire).

Rédigé par F.B.

Publié dans #330 Economie - Commerce

Repost 0
Commenter cet article