Foire d'Automne de Meaux (3)

Publié le 23 Octobre 2006

Pour clore cette petite série d'article sur l'une des principales animations de Meaux, j'ose me permettre (mais tant qu'à faire que je ne sois pas le seul sur le coup !) une petite réflexion critique. C'est que la mairie de Meaux à l'air assez hermétique et peu sensible au fait de voir de l'utilité de l'autocritique, dans son fonctionnement général. La foire n'y échappe pas. Brocardons la joyeusement (mais de façon constructive).



Foire et thématique.
Ben heu... on pourrait s'en passer. Les 5 sens (thème retenu cette année), le siècle de Bossuet ou que sais-je, tout ça est plutôt gadget. A part les affiches à refaire d'une année à l'autre, ça ne change pas grand chose ni au fond ni à la forme de la manifestation. Cela dit trouver des thématiques n'est pas forcément idiot. Mais avec du "fond", de "l'éthique" ça doit pouvoir se faire aussi (?)


Entre clientèle pro, amateur éclairé et monsieur tout le monde : il faut choisir.
C'est un point qui me semble important, qui permettrait d'affiner probablement le choix des exposants présents sur la foire. En tête tous les exposants de la partie dédier au gros oeuvre de la maison (chauffe-eau solaires, vendeurs de portails ou de fenêtres) qui semblent tout droit sortis d'un Bâtimat (salon expo pour les pros du bâtiment).
Si le désir de voir une fréquentation tout public de la foire est honorable, dans les faits ce n'est pas vraiment le cas, et ce n'est pas forcément non plus la meilleure options. Alors, OUF ! dirais-je, on évite le repère de beauf (ce charmant personnage que nous savons tous être plus au moins) ; bien que les poussettes sans-gêne, et les toutous en laisse... arf je ne m'y ferais jamais lol (ça c'est mon côté raleur)! Par contre si on peut autant y voir des jeunes, que des retraités, on reste assez "bourge". Une partie de la population seraient telle snobée ou non concernée par cette foire? Ou bien est-ce qu'elle ne les intéresse pas? Pourquoi ?


Un marché amélioré ou le lieu des vraies bonnes affaires?
Hum le temps ou Languin-Gay (cherchez pas y a un moment que ça a fermé) faisait des remises de 5% sur son électroménager est dépassé. Ce serait à rajouter aux soldes d'hiver et d'été ! Déjà trop de promotion dans l'année pour y trouver un véritable intérêt pécunier... Donc ?


Renouveler les exposants.
Le "on prend les même et on recommence", je ne suis pas pour, pour tous ! Les concessionnaires automobiles ont-ils par exemple encore droit de citer sur la foire : comme Ford, ils pourraient rester ouvert le week-end, sans prendre d'espace d'exposition supplémentaire. Il me semble aussi avoir observé que certains exposants conservaient aussi les mêmes emplacements d'une année à l'autre : Monchaussé par exemple, ou Peugeot sur le parvis de la cathédrale (pourquoi le concessionnaire ne se trouvait pas avec ses concurrents, boulevard Jean Rose, serré comme des sardines?). Y aurait-il des "chouchous" ?


Relancer l'entrée payante de la foire ?
Allé : 1 euro tarif unique ! Cela dit la configuration dans laquelle est la foire actuellement ne le permettrait pas. Est-ce une bonne organisation d'ailleurs ? Sa relation à la pratique de l'espace public est-elle intéressante pour la ville ?


De la nourriture encore et encore...
"Ça sent pas la frite jusque dans l' cœur des moules", mais le chichi le beignet, le graillon, mélangé aux odeurs de sauciflards et de fromages biens coulants. Parfois jusqu'à l'écoeurement ! Cela dit, il me semblerait que la foire de Meaux pourrait y gagner à développer ce qui semble être un point fort pour elle. Mais aujourd'hui mal organisé : le restaurant qui occupe le jardin Bossuet, assez cher et de style cantine améliorée à certes une jolie vue, mais prive l'accès au jardin. C'est dommage je trouve. Pourquoi en outre, garder le concours d'art des métiers de bouches confinés dans la peu accessible chambre de commerce (au milieu des concessionnaires automobile) ? Ce serait un excellent moteur pour l'espace gastronomique ! Côté nourriture, c'est toujours un peu la même chose. Alors que la foire se déroule pendant la semaine du goût, on peut regretter l'absence de nouvelles saveurs. Ne serait-ce qu'une cuisine "exotique" africaine (Ou est la communauté malienne? Et quid des plats arabes?) asiatique (sushi, pas toujours bien connus), ou européenne (avec la présence des produits anglais, allemands, mais aussi portugais). On pourrait encore développer ! 

007foire01.jpg


007foire06.jpg



Etre populaire !
J'évoquais dans le post précédent les venues pendant la foire de certains chanteurs de variété. Aujourd’hui faire venir un chanteur, sous un chapiteau n'est peut-être pas le plus intéressant (à Lizy-sur-Ourcq pour la foire de cette année ils avaient fait venir le groupe les L5 ! Un poil ringard, un poil beauf, désolé). Mais peut-être pourrait-on faire venir d'autres personnalités, autour d'autres thématiques : Pourquoi pas quelques chefs cuisiniers réputés, personnalités médiatiques ou populaires (Bocuse, Robuchon, Troisgros, Veyrat... ou Cyril Lignac, Jean Pierre Coffe...) qui viendraient faire des dédicaces, des remises de prix, jury de concours ou mieux : des démonstrations ou la réalisation de recettes présentées en directe et retransmises sur écran géant ? 


De l'innovation !
Pour rester sur la nourriture, l'exposition d'art culinaire, notamment les hors d'oeuvre, originaux, auraient pu être offerts à la dégustation. Je me souviens avoir vu des dégustations sur Paris ouvertes à tous, de nouveautés culinaires (huîtres en spray, glace au rosbif, ou que sais-je...). Voilà un moyen de mettre de la nouveauté et de dynamiser aussi la cuisine des restaurateurs locaux ! Créer une dynamique au niveau de la création local : il ne doit pas y avoir une seule façon de déguster du brie ! Qu’on nous le montre.
Plus généralement, côté artisanat ou décoration de la maison, je préfèrerais voir la dernière collection de meubles Ikea, plutôt que les comtoises à mémère (on a le droit d'aimer quand même les comtoises !). Pareil du côté technologie, dont l'espace qui leur était dédié étaient quand même une honte cette année ! 


Consacrer un chapiteau entier à la ville :
Le stand de la CAPM m'a assez déçu. Pas assez communicant malgré une superbe "vague orange" le surplombant. De la forme, mais pas assez de fond !  Pourtant il y a de quoi dire : sur les projets en construction (dont quelques images étaient affichées). La halle du Marché devrait pouvoir recevoir dans son espace, non seulement un stand vitrine "costaud" pour la ville et la CAPM, mais aussi un espace ouvert, de débat et de conférence sur certains thèmes politiques et sociaux actuels (j'ai même eu droit à un tract du groupe alter mondialiste Attac, c'est pas inintéressant !). En même temps, l'espace du comité de jumelage et ses produits traditionnels, pourraient s'agrandir un peu pour offrir plus à la découverte d'Heiligenhaus et Basildon, sous forme aussi d'un espace café-restauration ou dégustation !




Bon j'arrête là, ça fait déjà beaucoup de point de réflexion à étudier... Je ne m'en fait pas on pourrait faire plus et différemment sur d'autres points. J’attends vos suggestions et commentaires ! Merci ;-) 

Rédigé par F.B.

Publié dans #790 Arts du Spectacle

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Bonjour, <br /> Vous êtes toujours au courant de tout à Meaux. <br /> Que pensez vous de la disparition de l'écluse Cornillon, <br /> dernier souvenir de l'histoire meldoise<br /> j'espérais voir des photos sur votre site<br /> Voici un lien superbe que j'ai trouvé avec des photos du canal<br /> http://meauxphotos.canalblog.com/albums/canal_de_chalifert/index.html<br /> C'est triste mais ça n'interesse personne à Meaux semble t il......<br />  <br />  
Répondre
F
Pardon ???? L'écluse Cornillon a disparu ? lol... Comment ça disparu? Quelqu'un a volé la porte de l'écluse? Aurait décidé de remblayer? J'ai du mal à y croire...Pour info, le canal de Cornillon ne sert plus à rien aujourd'hui. A peine à limiter les crues de la Marne en courcircuitant la boucle passant en centre ville.Mais cette écluse avait été restaurée dans les années 90. en plus d'être un morceau du patrimoine meldois, c'est un espace urbain de grande qualité, mal mis en valeur, peu connu (c'est pas plus mal parfois).Sinon, "dernier souvenirs" : non (c'est un peu exagéré)! "De l'histoire meldoise" : tout dépend de quelle histoire. Mais cette info m'étonne ; en êtes vous certaine chère Angélique?Un lien vers un travail phoo que j'avais réalisé sur l'écluse il y a deux ans environ : http://perso.orange.fr/image-meaux/pages/cornillon.htm (encore en ligne pour le moment, c'est en flash)PS : Et non je ne suis pas au courant de tout ce qui se passe à Meaux ! Heureusement...