Une adresse : 22 place du Marché

Publié le 13 Janvier 2009

Article à retrouver sur le blog de Jean Marc > la Vie en Couleur

UN INDIEN DANS LA VILLE - LE TASNIM
" Samedi soir, envie de dîner dehors, pas forcément très loin.
Dans Meaux, donc, sans prendre la voiture. Comme cela faisait longtemps que je n'avais pas mangé de pizza, je me dirigeais plutôt vers cette option. C'est Gérald qui a eu une autre idée.

-Et si on allait dans le nouveau restaurant indien, dans le marché ? Il est ouvert le dimanche, maintenant.
J'avoue que je ne me souvenais plus qu'il y avait un nouveau restaurant indien, et a fortiori encore moins qu'il était jusqu'ici fermé le dimanche...
-Ça me va ! On se donne rendez vous sous la halle du marché, le premier arrivé attend l'autre ?
Je suis arrivé le premier, j'ai donc eu le temps de prendre une ou deux photos de l'extérieur du restaurant.


C'est neuf, indéniablement. Cela sent plus la peinture fraiche que le poulet tandoori... Accueil agréable, on nous apporte le petit apéro maison (qui ne tourne pas la tête).

Mais l'endroit est agréable, c'est chaleureux, convivial, et un affamé esseulé pourrait y manger son curry de légumes tout en regardant des clips Bollywood sur les écrans plats installés en hauteur. L'éclairage est aussi bien pensé : suffisant sans être excessif.

Bon, ce qui est excessif, c'est, une nouvelle fois, le prix de la grande bouteille de Badoit ou de San-Pellegrino : là, c'est carrément 6 euros ! Bien trop cher pour de l'eau, j'ai acheté des bouteilles de Cadillac pour moins cher que ça ! Bref, pour moi, ce sera une carafe d'eau. Je me serais bien laissé tenté par le vin indien, mais il n'était vendu qu'à la bouteille... J'ai déjà du mal à finir une demi-bouteille à deux... Bon, Gérald s'est laissé tenter par la boisson lactée traditionnelle (parfumée à la rose).J'y ai gouté. Très bon (mais aussi trop sucré pour moi...).

Il y a des menus, aux prix fort raisonnables (14 et 16 euros pour des menus du soir). Mais, ceux-ci offrant un choix moins étendu que le restaurant indien du faubourg, nous avons choisi à la carte.


Des petits beignets farcis aux différents légumes pour moi, des petites cailles pour Gérald.

Ensuite, j'ai pris un poulet avec une sauce amandes-noix de cajou et crème, et Gérald de l'agneau (bon, hier je disais de l'agneau "wanadoo", comme moyen memotechnique, mais c'est un mot approchant... J'aurais dû prendre des notes !). En légumes, riz basmati safran et légumes divers. Plus, bien évidemment, les fameux pains au fromage nan.

Bon, et si je vous dis que tout cela était délicieux, vous me croirez ? Et bien vous aurez raison ! C'était très très bon ! Et très largement servi ! Donc, dans Meaux, nous avons au moins deux restaurants indiens dont on ne pourra pas repartir déçus tant la cuisine est savoureuse !

Je n'ai pas pris de dessert, contrairement à Gérald, qui a pris une crème glacée aux saveurs bien exotiques.

Nous en avons eu pour presque 60 euros à nous deux (le restaurant n'accepte pas encore les tickets restaurant, mais j'ai compris que l'agrément était attendu pour 2009) et, avant que nous repartions, on nous a offert très gentiment une petite liqueur à l'amande.

J'avoue que je redoutais l'instant de devoir avaler cette liqueur, parce que le goût de cette spécialité ne m'avait pas laissé spécialement un bon souvenir dans le restaurant précédent.

Bonne surprise, la liqueur était agréable, un peu plus corsée (mais, rassurez vous, elle ne tourne pas la tête non plus et c'est tant mieux, car je voulais que Gérald passe à la maison voir mon tout beau nouveau téléviseur, et je voulais le raccompagner ensuite en voiture étant donné la frisquétude régnante depuis 3 jours....)

Je recommande donc sans hésiter ce restaurant bien sympathique et, si vous y allez, vous constaterez comme moi que le bouche à oreille doit se faire, car plus d'un client est rentré sans hésiter pour y dîner."

Rédigé par F.B.

Publié dans #910 Une adresse

Repost 0
Commenter cet article

Philippe Levy 27/09/2009 20:16


j'y suis allé régulièrement dans ce restaurant, jusqu'à ce que je m'aperçoive des petites ruses du restaurateur:
- Affichage de la baisse de la TVA et des prix (sauf que les prix n'ont pas baissé, étant donné que j'étais un habitué...ce n'est pas à moi qu'on va la faire).
- Pour ce qui est du nombre de clients (comparé aux autres restaurants qui sont à coté, on dirait une ile deserte ce restaurant).
Une personne sachant parler indien, s'apercevra outré de certaines choses...
Soyez sur vos gardes


hanitra 25/01/2009 17:41

Restaurant que j'ai découvert il n'y a pas longtemps, je cherchais justement un avis pour me faire une idée, et un des seuls, sinon le seul, que j'ai trouvé est le tien ! merci donc pour cet article qui est arrivé à point.Très bon blog, complet. Bonne continuation

Jean-Marc 13/01/2009 22:23

Pour ma part, je crois que cela devient un premier critère de jugement... Un petit coup d'oeil sur la carte, voir à combien est estimé un litre de Badoit et un café..  J'avoue que, 6 euros pour de l'eau minérale, je n'avais pas encore vu cela dans un (petit) restaurant à Meaux, et je trouve que cela est vraiment disproportionné, et qu'on prend le client pour plus sot qu'il n'est...Je ne suis pas restaurateur, mais si je l'étais, je pense que je serai plus habile commercialement avec des petites choses, comme offrir un second café, ce qui ne coûte rien au restaurateur, mais peut lui offrir au contraire une belle opportunité de se faire remarquer très favorablement... Avec des cafés à 3 euros (on ne parle plus de francs, hein...!) on termine plutôt avec une sensation d'arnaque... Ceci étant dit, le repas était globalement satisfaisant, mais l'addition finale probablement un peu élevée pour l'ensemble.

Benjamin 13/01/2009 20:43

Là à 6 euros la bouteille de flotte, on se moque du monde!Le coup classique... des menus à prix raisonnables et avec les périphériques, on ne s'en sort plus. Pour cette raison, je ne vais quasiment plus au restaurant - sauf deux à trois très bonnes tables par an où j'ai véritablement la sensation de trouver un plus par rapport à chez moi.Franchement, il faudrait cesser de prendre le client pour un c... et pratiquer une vérité des prix: addition globale "raisonnable" et surtout mieux équilibrée: payer un peu plus cher le menu, et moins les périphériques En restauration, le coefficient trois est la norme. Cela met la bouteille de flotte à 3 euros... quitte à ne pas pousser au crime en offrant l'apéro maison plus la liqueur maison: deux verres, et c'est quasiment la limite pour un éventuel conducteur!