Le manège à Polo

Publié le 14 Décembre 2008

Pour marquer en image ce moment des fêtes de fin d'année, j'ai décidé plutôt que de faire encore un reportage sur les illuminations de la ville, de parler de choses qui participent (ou ont participé) à la poésie, à l'enchantement de la ville de Meaux.

Ainsi, j'ai été chercher dans mes archives photos, celles d'un manège qui a marqué mon enfance. Manège qui se trouvait place Henri IV entre les années 80 et 90. Un carroussel. Ou un "manège de ch'vaux d'bois", si vous préférez. ^^ Et puis viendra ensuite un reportage sur le château de Montceaux. Mais pour l'instant c'est de ce manège dont il est question.


Décembre 2004, je suis allé à la recherche du "carrousel de Meaux" (j'avais envie de le revoir... celui là et pas un autre ^^... ne me demandez pas pourquoi). Je savais que son propriétaire, Paul Loisel, avait aussi le carrousel du Forum des Halles, à Paris. Un jour que j'y passais, j'ai été demandé si on savait où était ce manège qui venait à Meaux à une époque. C'est là que j'ai appris, que le manège était remisé dans un hangar de la région parisienne la plus part du temps, mais que pour quelques semaines dans l'année, en décembre, il s'installait dans la ville de Maisons-Laffitte. Et j'y suis allé. Et il était là.

Il avait l'air moins "brillant", moins beau que dans mon souvenir. La faute sans doute à un coup de peinture pas très heureux. Mais les chevaux, cochons, vaches, barques, qui s'animaient le long des barres de laitons tournées sont bien là, les mêmes ! Là, les jeunes femmes de Mucha, au plafond du manège, entre la mécanique. Par contre l'orgue de barbarie à disparu. A l'époque il me semble bien qu'on voyait les cartes perforées qui servaient a en tirer de la musique, entrer et sortir de l'instrument. Mais je me trompe peut-être. Je crois me souvenir encore que la musique qui jouait était assez forte, qu'on s'en plaignait, et que c'est sans doute pour cette raison que ce genre d'instrument à musique à disparut, remplacé par de la musique sur CD ou informatique. Peut-être plus pratique, mais nettement moins charmant. Et puis voilà ! Oh bien sur il y a plus beaux, plus grands, plus spectaculaire parmi ces manèges : avez-vous été voir le manège inventé par la compagnie LA MACHINE et François Delarozière, pour le centre commercial du Carré Sénart... ça tient de l'oeuvre d'art ! Mais ce manège... c'était celui qui venait à Meaux.

Ça fait déjà 4 ans que j'ai fait ces photos. Je ne sais pas si le manège retrouve Maisons-Laffitte encore aujourd'hui. Si il y tourne maintenant. C'est le genre de chose que j'aimerais bien revoir à Meaux. Ça manque non ?


Ci-dessous voici quelques photos du carrousel. Je ne suis pas spécialement content de ces photos - disons que j'aurais pu faire mieux - mais elles sont le seul témoignage que j'ai de ce manège. Je ne sais même pas si je pourrais en refaire...



Un peu rouillées, les barques ont gardé leur charme...

Et un cochon...




Et les figures féminines de l'illustrateur Mucha...


Rédigé par F.B.

Publié dans #010 Blog

Repost 0
Commenter cet article

Benjamin 15/12/2008 09:25

Malheureusement, même la nostalgie n'est plus ce qu'elle était... Petit clin d'oeil pour attirer votre attention sur ce livre de S Signoret, véritable mine d'information sur une période déjà ancienne, mais passionnante entre toutes

Annie 14/12/2008 21:44

J'emmène souvent mes petites-filles sur le manège habituel place Henri IV, actuellement remplacé par un autre à cause de la patinoire. Je connais personnellement les personnes qui le gèrent, ce sont des gens formidables, il faut les encourager!Mais c'est vrai que c'est bon la nostalgie.