"Une Expo exceptionelle sur la Grande Guerre" (article Le Parisien)

Publié le 9 Novembre 2008

UNE EXPO EXCEPTIONELLE SUR LA GRANDE GUERRE
(par Valentine Rousseau, 08 / 11 /2008)
" Découvrez dès aujourd’hui une partie des 20 000 objets du futur musée de la Grande Guerre, qui ouvrira ses portes en 2011.

C’est une exposition exceptionnelle qui débute aujourd’hui à Meaux. Ce midi, Christine Albanel, ministre de la Culture, fait même le déplacement pour inaugurer cette manifestation consacrée aux préparatifs du futur musée de la Grande Guerre. « Un musée en chantier », c’est son nom, sort de l’ordinaire. Ici, les objets sont lovés dans du papier de soie chiffonné, disposés dans de grandes caisses fabriquées sur place.

Un semi-remorque de planches en bois a été livré pour cette exposition qui aura coûté 190 000 €.

Au bout de deux heures de visite, vous n’aurez vu qu’un dixième de la collection complète, unique et remarquable, que le Pays de Meaux a rachetée à un habitant de l’Essonne en 2005. « Nous avons voulu montrer aux habitants les préparatifs, explique Michel Rouger, chef du projet du musée. Tout le monde a entendu parler de ce musée et se demande ce qu’on fait. On dévoile notre travail souterrain en cours depuis trois ans. »

L’exposition en met plein la vue pour sa multitude d’objets. Vous en verrez quelques centaines, choisis parmi les 20 000 objets répertoriés de cette collection. Le coin vie quotidienne aligne des dizaines de paquets de cigarettes, de pipes, des outils de tranchée, des gamelles, des gourdes ou des journaux. Les soldats tuaient le temps en sculptant des cannes, fabriquant des dés en os ou un service à thé en fondant les douilles. Objets et tissus sont d’excellente qualité. Vous verrez dix mannequins portant des uniformes complets, la collection en comptant 160. La première salle dévoile les préparatifs et l’ambition de ce musée pour tous. Les affiches surplombent des objets de 1914 face à ceux de 1918 : deux casques, deux pantalons, une trousse de médecin, du matériel de chirurgien, un masque à gaz, une grenade artisanale, etc. D’autres caisses, énormes, enferment des soldats américains, une mitraillette russe, des uniformes de marins…

L’exposition, conçue avec l’Atelier des Charrons, scénographe de Saint-Etienne, a intégré une pointe de technologie. A l’entrée, les enfants recevront une carte à puce et les adultes une autre, dotée de textes de 40 lignes plus élaborés. Il suffira de la glisser dans les écrans installés le long de l’exposition, pour en apprendre plus sur la bataille de la Marne, l’architecture, etc. Les images des morts, de la victoire, l’exode de la population, vous les verrez en 3D, grâce à des lunettes spéciales.

Cette exposition réussie donne un avant-goût prometteur du futur musée, qui ouvrira sur la route de Varreddes. Quand ? A 11 h 11, le... 11 novembre 2011." 





Autre article sur EUROPE1.fr  (le 08/11/08) >
COPE ET ALBANEL PRESENTENTLE FUTUR MUSEE DE LA GRANDE GUERRE 

" La ministre de la Culture Christine Albanel et le maire de Meaux Jean-François Copé (UMP) ont présenté samedi, à trois jours du 90e anniversaire de l'armistice de 1918, le visage du musée de la Grande Guerre qui doit ouvrir ses portes en 2011 à Meaux (Seine-et-Marne).

L'esquisse du bâtiment conçu par l'architecte français Christophe Lab, choisi parmi 112 candidats à l'issue d'un concours lancé en mars 2008, a été dévoilée par la ministre de la Culture et le maire de Meaux, au cours d'une cérémonie en présence d'un petit-neveu et d'une petite-fille du dernier "Poilu" français, Lazare Ponticelli, décédé en mars dernier.

Le responsable UMP a expliqué avoir eu l'idée du musée en 2004, en découvrant, à l'occasion d'une exposition organisée par ses services municipaux, la richesse de la collection d'un particulier, Jean-Pierre Verney, "grand historien de la der des der" selon la ministre. La Communauté d'agglomération du pays de Meaux a acquis la collection et s'est adjoint les services de M. Verney comme conseiller du futur musée.

Jean-François Copé a annoncé avoir mis en place un "comité de mécènes", afin de recueillir des dons du monde entier, pour un projet évalué à 22 millions d'euros. Le projet, ambitieux, prévoit notamment la reconstitution d'un champ de bataille sur 150m2. Il a rappelé que Meaux et ses environs étaient "très marqués par l'histoire de la Guerre mondiale", la ville ayant servi de "base arrière" aux combats."



sur le blog d'Isabelle Rambaud >
LE FUTUR MUSEE DE LA GRANDE GUERRE
"Le musée Bossuet de Meaux présente jusqu'au 8 mars 2009 une exposition en lien parfait avec le 90e anniversaire de la fin de la Première Guerre Mondiale.

Il s'agit de préfigurer le futur musée de la Grande Guerre qui verra le jour en 2011 au pied du monument américain de cette ville.

A l'origine de ce musée, la collection prestigieuse des 150 000 pièces rassemblées pendant 20 ans par Jean-Pierre Verney et acquises en 2005 par la communauté d'agglomération du pays de Meaux (CPAM).
Un comité scientifique piloté par l'historien Marc Ferro en a établi les grands thèmes.

On y verra donc des objets, des reconstitutions (une tranchée complète), le tout évoquant l'un des conflits majeurs de l'ère moderne, sans négliger les outils multimedia qui feront du parcours muséographique une visite dynamique ouverte à l'ensemble des pays concernés. 

Des soldats-cavaliers vêtus de garance qui tombent sur le front de la Marne et de l'Ourcq en septembre 1914, le musée passera aux tranchées puis à l'extension du conflit au plan mondial avant d' évoquer pour finir la tragique modernité de 1918 (chars, camouflage, armes chimiques...).
Un voyage dans le temps qui ne négligera pas les aspects humains de cette guerre (rôle des femmes, vie à l'arrière etc...).

L'architecte est déjà à l'oeuvre pour les 3600 m2 futurs à découvrir le 11 novembre 2011, à 11h11 (dixit Jean-François Copé, président de la CPAM).

En attendant, allez voir cette exposition qui en donne un avant goût remarquable avec des objets tout droit sortis des caisses : matériels, uniformes, affiches... et plaques stéréoscopiques qui vous en mettront plein la vue et vous laisseront à la fois terrifiés et fascinés !"

Rédigé par F.B.

Publié dans #700 Culture

Repost 0
Commenter cet article

roiddesiberie 23/11/2008 20:08

Je suis venu, j'ai vu et j'ai été déçu !! Vu la localisation du futur musée, on s'attendait à quelque chose qui exploite les évènements de la région (les deux batailles de la Marne !!) Or, à ce stade, rien !! une recherche sur google en apprendra plus !!
Naturellement, c'est une PRE-expo mais à 190 000 euros, on aurait aimé trouvé matière à réfléchir. Au lieu de cela, c'est un cours sur la grande guerre qui nous est fourni avec ses inévitables vitrines et ses objets tout beaux tout propres. A noter tout de même : la présence de photos en 3d qui peuvent avoir une dimension pédagogique non négligeable.

benjamin 16/11/2008 12:46

Il y a quelques années, lors du salon meldois du livre historique, une "consultation" était organisée pour savoir ce que les citoyens attendaient de ce nouveau musée. J'ai consacré plus d'une heure à réfléchir, à multiplier les suggestions et à faire offre de service purement bénévole en donnant la liste de mes qualifications (formelles et informelles) qui me permettaient de le faire.Rien aucun retour, pas même un accusé de réception (bravo, la "concertation!") A noter qù'à ce moment je n'étais nullement connoté opposant d'une part, et que d'autre part je fais le distinguo entre action politique et action citoyenne...J'ai signalé ce fait, quelques temps plus tad, à M Jorge Bras, qui s'en est scandalisé et m'a promis de ''répercuter''. Toujours rien...

benjamin 14/11/2008 19:56

Je reviens... je ne sais pas quand Et étant "loin du Seigneur" je doute que je sois chargé de quoi que ce soit à Meaux compte tenu de l'état d'esprit qui y règne!

F.B. 15/11/2008 21:36


c'est dommage... a propos des visites commentées. J'ai fais le tour de l'exposition en question, et un guide conférencier pour raconter et commenter est sans doute ce qui manque le plus. J'en
dirais plus dans un article consacré.


benjamin 14/11/2008 18:10

J'attends mon retour avec impatience!! Rêve... suivre une formation de conférencier, même bénévole...

F.B. 14/11/2008 19:24



Ah oui Benjamin vous revenez quand ?

Pour moi la visite ce sera ce weekend...

Peut-etre devriez vous vous renseigner auprès du service culturel de la ville (dés votre retour). Des visites sont prévues de l'exposition (payantes), l'exposition elle est gratuite.