Compte rendu du Conseil Municipal du 25 septembre 2008

Publié le 1 Octobre 2008

Il y avait longtemps que je n'étais pas allé faire un tour au conseil municipal. Grand bien m'en faisait. Je l'ai retrouvé identique à ce qu'il était la dernière fois que j'y ai assisté : "In-intéressent au possible". Et en plus d'une ambiance que je trouve détestable : du serrage de paluche en début de séance (je n'aime pas ça), au rapport de force qui anime en permanence la majorité et le groupe d'opposition, à cette même opposition qui se complaît dans l'humiliation que lui impose  un Jean François Copé goguenard et à la vanne (trop) facile, suivi par ses élus et un public conquis et trop réactif à mon goût (on n'est pas au théâtre les cocos), etc... Tout ça m'agace. Pire, me fatigue.

Si je ne suis pas retourné au conseil municipal avant, et si j'en ai raté, il n'y avait pas de raison particulière : je manquais de temps, je m'étais trompé de date, manquais d'envie... pour ce dernier cas, l'ambiance du conseil municipal y était déjà peut-être pour quelque chose. En tout cas elle sera la raison future qui m'excusera de ne pas y être allé. Surtout qu'on y apprend peu au final.

Je vous rappelle que lors du conseil municipal, on ne fait pas de choix, on ne débat pas, on ne pose pas de questions, on ne fait que valider des décisions déjà prises avant en commissions. Décisions qui passent quoi qu'il arrive puisque la majorité est ultradominante dans cette assemblée populaire (on a pas dit qu'elle devait être représentative ?).  Bref on n'y va surtout pour entendre quelles décisions vont être prise pour la ville.


Et pour la dernière séance par exemple, on apprend que:

- Diverses subventions ont été alloués aux associations et clubs sportifs locaux (je n'entrerais pas dans le détail).

- Une fois par semaine un fruit sera distribué par la ville dans les centres sociaux, accompagné d'une action pédagogique autour de ce fruit...

- Des marchés de travaux sont accordés, pour diverses sommes : pour une piste cyclable qui doit être créée avenue Bazin, pour le sol de la Verrière qui doit être refait...

- La ville se porte acquereuse de terrains pour l'agrandissement de la plage...

- ... elle en vend aussi à Nanteuil et à l'OPAC.

- La ville renouvelle les véhicules de son parc auto (notamment auprès du groupe METIN) , et que certains de ces véhicules sont électriques (démarche de développement durable)

-  Le musée Bossuet fait 7000 visiteurs/an (soit 3000 de moins sur 2 ans), et indirectement on supprime le poste de directeur du patrimoine du Musée Bossuet (jugé inutile avec la création du nouveau musée de la grande guerre)

- Le Palais et la cité Épiscopale devraient faire l'objet d'un projet de réhabilitation dans le cadre de la restructuration globale du coeur de ville (centre ville).


Voilà à peu près tout ce qu'il faut en retenir.

Rédigé par F.B.

Publié dans #350 Conseils Municipaux

Repost 0
Commenter cet article