Commerce : fermeture de la boucherie Chevaline

Publié le 20 Juillet 2008

Claudine et Jean Pierre m'on envoyé un mail pour me donner cette information. Je reprends ce message ici.


" ET ENCORE UN COMMERCE QUI FERME

La semaine dernière fermait définitivement la boucherie de la rue de la Cordonnerie, pour cause de départ en retraite (bien méritée) de Gérard Dupas, qui tenait cette boutique depuis des années avec son épouse et deux collaborateurs, et était aussi présent sur les marchés meldois.

Ainsi disparaît, faute de repreneur, « EQUUS », qui était la dernière boucherie chevaline de Meaux. Plus de boutique en centre ville, donc, mais selon les dernières informations, un successeur devrait être présent sur les marchés des mardi, samedi et dimanche. Petite consolation pour les amateurs de viande de cheval.

Gérard Dupas nous a dit qu'un peu de son temps libre devrait lui permettre de se mettre à l'Internet. Bonne raison pour lui envoyer via « Meaux (le blog) » l'amical souvenir de ses nombreux et fidèles clients.

Claudine et Jean-Pierre L. "

Rédigé par F.B.

Publié dans #330 Economie - Commerce

Repost 0
Commenter cet article

philippe 22/07/2008 10:12

salut gérard,je n'est pas eu l'occasion de te voir partir à la retraite,tu vas nous manquer ta gentillesse ,ton sourire,toujours de bon poils,et pourtant j'ai jamais vu un type bossé autant que toi,une retraite bien mérité amicalement philippe et sa famille

Benjamin 21/07/2008 15:59

Je fréquentais fort peu la boutique (qui était très jolie avec sa devanture rouge vif), mais j'étais un chaland assidu au marché, et M. Dupas était non seulement compétent, vendeur d'excellents produits, mais en plus très affable. Il faudra quoi pour que l'on se préoccupe, à Meaux, de cette hémorragie de petits commerces de bouche, ou culturels?

F.B. 21/07/2008 19:20


Je songe a faire une note sur ces fermetures successives. Il y en a eu une bonne série cces derniers mois, et de commerces significatifs.

La ville et l'action économique vous répondra certainement que de nouvelles boutiques se sont aussi ouvertes, mais on met de côté la qualité de ces commerces...