Crétinisme

Publié le 15 Juillet 2008

Je commente plus que je ne crée d'articles originaux sur Meaux (le blog) ces derniers temps. Je vais essayer de corriger ça. Mais il se trouve aussi que récement dans la presse, et le Parisien en particulier, est parru une série d'information que je trouvais intéressantes. Celle-ci en fait parti. Donc je vous propose encore une fois un article du Parisien. A commenter comme bon vous plaira. 


__________


Le Parisien :
QUATRE CHAUFFEURS DE BUS VIOLEMMENT AGRESSES
(mardi 15 juillet 2008)
par Christel Brigaudeau


"Ce week-end, quatre chauffeurs de bus de Marne et Morin ont été violemment agressés. Leurs collègues ont décidé de débrayer.

C'est bien plus qu'une goutte d'eau qui a poussé les chauffeurs à laisser leurs bus aux hangars, hier et dimanche. Pendant près de quarante-huit heures, aucun transport en commun n'a été assuré par le réseau urbain de Marne et Morin qui dessert Meaux et ses environs. La raison de ce débrayage surprise a été martelée à longueur de journée, hier, via les haut-parleurs de la gare SNCF : les chauffeurs, avec l'accord tacite de leur direction, entendent marquer leur « dégoût » à la suite de l'agression de quatre de leurs collègues durant le week-end.



48 heures de débrayage chez Marne et Morin

Vendredi soir, à 19 h 10, un premier chauffeur a été passé à tabac alors qu'il marquait un arrêt dans le quartier de Beauval. « Sept jeunes sont entrés, l'ont frappé et sont partis tout de suite, explique Grégoire Gaussin, responsable d'exploitation au centre meldois de Marne et Morin. Il a été blessé au visage et au plexus. » Selon ses collègues, l'employé s'en sort avec une semaine d'arrêt de travail.

Dimanche, dans la journée, trois autres agressions ont touché des conducteurs de bus, au centre-ville de Meaux, dans le quartier de la Pierre-Collinet et à Crégy-lès-Meaux. Quatre personnes s'en sont prises au conducteur dans l'après-midi, sur la place Henri-IV. L'homme a tenté de se protéger. En vain. Il est sorti dimanche de l'hôpital avec un poignet plâtré et de multiples contusions. Les autres victimes, attaquées par des individus isolés, ont été moins grièvement blessées.

Pourquoi un tel déchaînement ? « C'est de la violence gratuite, assuraient hier soir quelques chauffeurs de permanence, réunis au dépôt de Marne et Morin. Les gens nous traitent comme des moins que rien, tout juste bons à conduire et à se taire. Si on a le malheur de contrôler un billet, on se fait traiter de tous les noms. » Certains assurent que « les caillassages sont réguliers » dans les quartiers de Meaux. « La semaine dernière, un pavé a volé dans une vitre, s'énerve un salarié. Faut-il attendre qu'une pierre atteigne la tête d'un employé pour réagir ? »

La direction de Marne et Morin confirme un « regain de tensions » dans les transports en commun du secteur, « depuis deux semaines environ ». Ce matin, les délégués syndicaux des quelque 120 conducteurs du réseau urbain doivent rencontrer les cadres de l'entreprise pour discuter des solutions à apporter à cette vague de violence.

Hier, la direction a aussi indiqué vouloir « tout mettre en oeuvre » pour que le trafic reprenne ce matin, si possible dès 4 heures."

Rédigé par F.B.

Publié dans #100 Questions de Société

Repost 0
Commenter cet article

Benjamin 18/07/2008 20:30

Au moins l'auteur du blog (devenu célèbre) monputeau.com continue-t-il, maintenant qu'il est élu (d'opposition) d'informer la population de ses actes citoyens et d'élus.Sur la forme, voilà un modèle à suivre même si on est en opposition avec le fond!

F.B. 19/07/2008 11:13


La démarche de Christophe Grébert est particulière. Son blog est déjà ancien (6 ans voir plus), et il ne l'a pas fait en vue de se présenter aux dernières municipales. Il est journaliste. Et puis
il entretiens un rapport "spécial", qui lui a valu sa célébrité, avec les Ceccaldi Reynaut dont il est devenu l'un des opposant-concurent politique officiel. Je ne suis pas non plus forcément
d'accord avec l'ensemble de la démarche, mais celle qu'il a d'informer les habitants à travers son blog et de prendre son travail très sérieusement et avec conviction est exemplaire. Et il est
certain que certains pourraient suivre cet exemple.

Cette démarche n'est malheureusement pas du tout celle de la grande majorité des candidats aux dernière élections locales qui ont fait un blog pour communiquer juste le temps de la campagne. Et
dont on se demande quel est au final le désir d'agir pour leur communauté et leur implication dans la vie de la ville ? Avoir des outils des opportunités et ne pas s'en servir me laisse qoi...


La démarche que j'ai à travers Meaux (le blog), qui se rapproche assez de celle des Brionautes avec District-Crecy ou du Choletblog, ou de Cergyrama, c'est encore autre chose. Ce sont des blogs
d'habitants qui parlent de leur ville. Indépendemment des planning électoraux. C'est pour ça qu'ils sont là avant et se poursuivent apres.
Il peut y avoir dans ces démarches des volontés politiques mais ces blogs ne sont pas des outils opportunistes pour prétendre à un quelconque pouvoir local.

Mais je peux comprendre après qu'on puisse faire l'amalgamme dans ces objets que sont les blogs locaux et citoyens, dont chacun est peut-etre bien un cas particulier.


Benjamin 18/07/2008 10:18

Pitikween, c'est vrai que parfois les contrôleurs sont assez "raides" mais c'est l'histoire de l'oeuf et de la poule: qui est ce qui a commencé? Moi qui voyage sans exception avec un titre de transport validé, qui le tend spontanément et rapidement sans qu'on n'ait à me le demander trois fois, on me traite poliment.A mon avis la gauche est aussi là pour parler de société et pas seulement du "manque de fric" (incontestable), mais d'une autre manière qu'il y a encore peu de temps: l'insécurité, ça touche d'abord les faibles, ceux qui n'ont ni logement dans un immeuble hyper-protégé, ni garage fermé pour protéger leur voiture, qui sont obligés de prendre les bus (ou de les conduire) et cela bien avant les nantis.Fabien, il n'en est pas que de la gauche locale: il faut reconnaître que la gauche nationale donne une vue si pitoyable d'elle même en ce moment...Et d'une façon générale, les battus aux élections disparaissent de la vie politique active et militante dès le soir de leur défaite, qu'ils fussent de gauche ou de droite. Regardez leurs blogs de campagne, entre autres indicateurs permanent. Au moins, la gauche unie de Meaux a-t-elle eu la politesse de poster un message de remerciements pour ceux qui ont voté pour elle, mais combien ne se donnent pas cette peine, comme la peine de clore un site obsolète puisque plus jamais abondé?On se demande quelle aurait été leur disponibilité pour gérer une ville, à tous ces battus de chaque camp, puisqu'ils n'ont même plus une ou deux heures par semaine à consacrer à des compte rendus de mandat, ou à soulever des lièvres locaux!JFC n'échappe pas à cette règle, qui s'est totalement désitéressé du CR d'Ile de France dès lors qu'il a été acquis qu'il ne le présiderait pas...

F.B. 18/07/2008 18:52


"On se demande quelle aurait été leur disponibilité pour gérer une ville, à tous ces battus de chaque camp, puisqu'ils n'ont même plus une ou deux heures par semaine à consacrer à des
compte rendus de mandat, ou à soulever des lièvres locaux!"


Alors qu'Internet se prete tellement bien à ça. On ne peut pas dire qu'ils n'abusent pas de leur liberté d'expression.

Appartenant pour la plus part au système associatif, donc au fait des choses et sur le terrain, d'un certain niveau culturel, revendiquant une pensée et une conscience politique...
je ne comprends pas qu'ils ne soient pas plus enclins à écrire. N'ont-ils rien à dire ? 
Qu'on soit d'accord, celà concerne l'opposition au même titre que les gens de la majorité qu'on n'entends pas plus s'exprimer (tout continu de se passer dans les commissions, système opaque au
possible)... Même monsieur Bras ne s'exprime plus... Alors que le plus occuppé de tous lui ^^. Comprends pas. 

Enfin bref, ce silence m'attriste profondément...


Pitikweena 16/07/2008 18:23

Je suis la fille d'une des personnes qui était sur la liste de Patrick Mavré.J'ai toujours été une petite "gaucharde" et le revendique souvent.Je trouve ça lamentable qu'on s'en prenne a des chauffeurs de bus, surtout que je prends les transports et ai lié petit à petit des amitiés avec quelques chauffeurs et chauffeuses.La gauche est là pour rappeler au gouvernement que les gens n'ont plus de fric, et que la tension monte.Mais dans des cas extrèmes comme celui-ci, gauche ou droite, justice doit être rendue, et protection l'on doit apporter à ces chauffeurs qui font un drôle de boulot au quotidien.Néanmoins, je ne salue pas les controleurs, qui ont souvent une attitude que je qualifierai proche d'agressive.

Benjamin 15/07/2008 22:34

Ca peut etre de la violence gratuite, et la réaction des chauffeurs est plus que légitime: ils ne sont pas payés pour se faire casser la g... mais pour conduire des bus. Là encore, la présence proche de la PM près des bus aurait peut être un effet dissuasif.Ou alors ça prépare autre chose: la société Marne & Morin sera peut être vivement encouragée à embaucher des "médiateurs grands frères" autocooptés, dont la rémunération sera garante de la tranquillité dans les bus...En tout cas, les gens qui se revendiquent proches de la gauche populaire ne doivent pas laisser le monopole de l'indignation à la droite populiste, devant ces actes: les victimes sont: les chauufeurs pas tant payés pour un boulot difficile et usant pour les nerfs; les passagers, honnêtes gens pour la plupart qui prennent le bus pour aller bosser;Les types qui agissent ainsi ne sont à mon sens pas des crétins, mais des salauds; tout comme ceux qui brûlent un commerce (c'est leur mère qui fera deux km de plus pour faire les courses, ces merdeux se levant rarement avant midi)Espérons que des "angélistes" n'iront pas expliquer un tel comportement en victimisant les coupables: il n'y a pas "sentiment d'insécurité" mais bel et bien "insécurité" (Jospin a payé fort cher cette naïveté) et il faut remarquer qu'en six ans de roulage de mécaniques, on ne peut pas dire que la situation s'améliore beaucoup...

F.B. 16/07/2008 00:25


Il y a déjà des agents d'ambiance...

Pour moi l'affaire est grave ! Et j'espère qu'il y aura plus qu'un article dans le parisien pour expliquer pourquoi il n'y a pas eu de bus en circulation lors du weekend dernier.

Et vous avez raison crétin ce n'est pas assez fort comme mot...




Mais à part ça vous espérez réveiller les représentants de la gauche locale Benjamin ? "L'opposition", dont on entend plus guere parler depuis les élections. Ils sont passé où ? est-ce que
quelqu'un a des nouvelles de la gauche unie ? Ils sont en vacance ? ^^ 
:-( misère.. J'espère qu'ils ne comptent pas sur moi pour jouer leur rôle, j'en fait déjà assez comme ça ! non mais LOL. D'ailleurs je me tate a retourner assister aux conseils municipaux.