Pour l'esprit !

Publié le 15 Mars 2008

"Les « Lumières »,
ou sortir de la minorité intellectuelle

Les Lumières, c'est pour l'homme sortir d'une minorité qui n'est imputable qu'à lui. La minorité, c'est l'incapacité de se servir de son entendement sans la tutelle d'un autre. C'est à lui seul qu'est imputable cette minorité, dès lors qu'elle ne procède pas du manque d'entendement, mais du manque de résolution et de courage nécessaire pour se servir de son entendement sans la tutelle d'autrui. Sapere aude! Aie le courage de te servir de ton propre entendement : telle est donc la devise des Lumières.


La paresse et la lâcheté sont causes qu'une si grande partie des hommes, affranchis depuis longtemps par la nature de toute tutelle étrangère (naturaliter majorennes), se plaisent cependant à rester leur vie durant des mineurs ; et c'est pour cette raison qu'il est si aisé à d'autres de s'instituer leurs tuteurs. Il est si commode d'être mineur. Si j'ai un livre qui a de l'entendement pour moi, un directeur spirituel qui a de la conscience pour moi, un médecin qui pour moi décide de mon régime etc, je n'ai pas besoin de faire des efforts moi-même. Je ne suis point obligé de réfléchir, si payer suffit ; d'autres se chargeront pour moi de l'ennuyeuse besogne. Que de loin la plus grande partie de l'humanité (et notamment le beau sexe tout entier) considère le pas à franchir pour accéder à la majorité comme non seulement pénible, mais encore dangereux, c'est à quoi s'appliquent ces tuteurs qui ont eu l'extrême bonté de se charger de sa haute direction. Après avoir commencé par abêtir leur animal domestique et soigneusement empêché que ces créatures tranquilles ne soient autorisées à risquer même le moindre pas sans les lisières qui les retiennent, ils leur montrent ensuite le péril qui les menace si elles tentent de marcher seules. Or ce péril n'est précisément pas si grand, car après quelques chutes elles finiraient bien par apprendre à marcher ; mais un exemple de cette sorte intimide et dissuade d'ordinaire de toute tentative ultérieure. […]

Qu'un public en revanche s'éclaire lui-même, est davantage possible ; c'est même, si seulement on lui en laisse la liberté, pratiquement inévitable. Car, alors, il se trouvera toujours quelques hommes pensant par eux-mêmes, y compris parmi les tuteurs officiel du grand nombre, qui, après avoir rejeté eux-mêmes le joug de la minorité, répandront l'esprit d'une estimation raisonnable de sa propre valeur et de la vocation de chaque homme à penser par lui-même. Ce qu'il y a de particulier dans ce cas, c'est que le public, qu'ils avaient autrefois eux-mêmes mis sous le joug, les forcera alors à y rester pour peu qu'il y soit poussé par les menées de quelques-uns de ses tuteurs totalement inaptes aux Lumières. Ce qui prouve à quel point il est nocif d'inculquer des préjugés, parce qu'ils finissent par se venger même de leurs auteurs ou de prédécesseurs de ceux-ci. C'est pourquoi un public ne peut qu'accéder lentement aux Lumières.

Une révolution pourra peut-être causer la chute du despotisme personnel ou d'une oppression cupide ou ambitieuse, mais elle ne sera jamais à l'origine d'une vraie réforme de la façon de penser ; de nouveaux préjugés serviront, tout comme les anciens, de rênes au plus grand nombre, incapable de réfléchir.

Mais ces Lumières n'exigent rien d'autre que la liberté ; et même la plus inoffensive de toutes les libertés, c'est-à-dire celle de faire un usage public de sa raison dans tous les domaines."


Tiré de : "Qu'est-ce que les Lumières ?", Emmanuel KANT (1724-1804)

  
____________

 

Quelques références à ce texte sur le net, parfois commentées, et très présent dans les textes fondamentaux du lycée :

- WIKISOURCE :
http://fr.wikisource.org/wiki/Qu%E2%80%99est-ce_que_les_Lumi%C3%A8res_%3F
- site de l'académie de grenoble (texte complet et commenté) :
http://www.ac-grenoble.fr/PhiloSophie/articles.php?lng=fr&pg=270
- site academy de créteil :
http://www.ac-creteil.fr/lycees/94/ccolombsucy/projets/philo/kant_sapereaude!.htm
- site BACDEFRANCAIS. NET :
http://www.bacdefrancais.net/questce.php
- http://www.cndp.fr/magphilo/philo02/dos_inter.htm
- repris sur MonToulouse.com :
http://montoulouse.blogs.com/dossier1/2008/03/elevons-le-dbat.html
...

Rédigé par F.B.

Publié dans #100 Questions de Société

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article