A propos du musée de la Grande Guerre (article repris)

Publié le 18 Février 2008

A consulter sur le Nouveau Blog de Benjamin, un article sur le (futur) Musée de la Grande Guerre

Encore au stade programatique, difficile d'en dire plus pour le moment. Quand viendra le projet architectural ce sera sans doute plus simple. En attendant, ce projet de Musée de la Grande Guerre est enthousiasmant ! Dans la mesure où le projet culturel et le projet pédagogique construit autour de lui, ont donné lieu à un cahier des charges sérieux, et des  plus exigeants. Les prenants part de ce projet, des passionnés, qu'on sent très impliqués, semblent bien volontaires à voir ce projet mené à terme ! 

Quelques bémoles quand même. Notamment, quant à la priorité et l'ugence de ce projet par rapport à d'autres, et l'investissement conséquent qu'il représente pour la Communauté d'Agglomération (près de 18M d'€, contre 15M d'€ pour la médiathèque de Meaux en 1994, pour mémoire). 

Ce projet est fortement soutenu par Jean François Copé (c'est "SON" projet). Il le portera jusqu'au bout. La décision prise de le construire ne me semble pas du tout à remettre en cause. Mais on peut s'nterroger de savoir si le projet tiendra ses engagments ? Sera-t-il le modèle de construction HQE qu'il se veut être ? Sera-t-il un nouveau moteur pour le tourisme et l'économie local ? Un poids lourd de la culture pour Meaux et sa région ?
...



Pataquès à Meaux (6) - à propos du musée de la Grande Guerre.

Rédigé par F.B.

Publié dans #700 Culture

Repost 0
Commenter cet article

Benjamin 18/02/2008 19:59

Fabien, ne vous excusez pas: chaque fois que vous mettez un lien sur mon site, vous faites péter mon statisticomètre^^ Signe que sur Meaux vous êtes une référence - sinon LA  référenceAlors comme j'ai ma part de narcissisme, comme chacun, je ne m'en plaindrai pas...

Benjamin 18/02/2008 15:11

Merci d'avoir mis un lien sur ma note. J'avoue que compte tenu du volontariat que j'avais affiché pour m'investir dans ce projet et (je pense) de mes compétences dans certains domaines, j'aurais pu apporter des choses lors de son élaboration en dehors de toute considération politique ou politicienne, et j'ai été blessé de nepas avoir reçu une réponse (même négative) à mes offres de service.Pour le reste: le projet tiendra-t-il ses engagements? On ne le saura qu'après... Mais justement je rappelerai les attaques proférées à l'époque contre la médiathèque (justement par JFC et son équipe)... on voit bien ce qu'il en est vu sa fréquentation. Et d'une part on ne peut comparer les coûts financiers compte tenu d'une part de l'inflation en 14 ans, d'autre part de la différence de destination (une réalisation pour un public local, l'autre pour un public local mais surtout extérieur)Moteur pour le tourisme local? Non mais pièce essentielle du moteur, oui. Je réside près d'un hôtel meldois qui reçoit surtout en belle saison mais pas uniquement des cars de touristes venus d'Europe entière, attirés évidemment par Dysney mais venant se poser là pour des raisons de prix. Rendre dans le VOrg une étape de plus dans l'agglomération de Meaux ne peut que décentrer un peu davantage les visiteurs de notre département vers celle-ci.Et la bataille de la Marne, le musée de la Guerre, des milliers de classes de la région, de tous niveaux peuvent bâtir des projets pédagogiques là dessus. ces classes payant "tarif réduit" ne "rentabiliseront" pas à elles seules le projet mais assureront une présence en semaine qui complètera celle des samedis, dimanches et jours fériés. Bref, sans tirer de bénéfices pendant la semaine cela paiera une partie des coûts.Les gens qui me font l'honneur de me lire, sur mon site ou celui de Fabien savent que je suis très critique envers JFC. On dit que le musée, c'est "son projet". De grâce, que l'on juge ce projet en fonction de celui là même et sans relents "anti-culture" par principe, et non pas en fonction de la personne qui le porte (ça me coûte de l'écrire mais je le fais!) N'ayons pas en face du musée de la guerre, justement, l'attitude qu'eut JFC à propos de la médiathèque! Ni celle des élus parisiens de l'époque contre le Grand Louvres de Mitterrand, contre le Musée d'Orsay de Giscard, que le monde entier nous envient!Certes il demeure le risque d'un échec relatif, comme  celui de l'Institut du Monde Arabe. Qui vivra verra, positivons, faisons de cal un débat politique (dans le sens : vie de la cité, et choix courageux à prendre et à assumer) et non politicien... et surtout pas une querelle de personnes! Il y a bien assez de motifs pour attaquer JFC pour ne pas s'en prendre à un projet porteur d'avenir: si on juge ce projet opportun on doit le soutenir (quitte à poser des conditions: Fabien a parlé avec justesse de HQE), sinon on doit s'y opposer avec des arguments non liés à la personnalité du "porteur"En tout cas je suis surpris de voir à quel point chez certains cela suscite de l'hostilité alors même que la "donation Brialy", dans les conditions qui ont été faites, et qui n'est qu'un "bâton merdeux" qui coûtera cher à la commune sans qu'elle puisse rien faire d'autre de ce truc que des bricoles de prestige ne touchant pas de près ou de loin les Meldois a suscité l'indifférence.

F.B. 18/02/2008 15:34

J'avoue avoir fait preuve d'un peu d'opportunisme, pour le coup : votre article étant de qualité, et n'ayant pas le courage de réécrire ici ce que j'ai pu dire dans les commentaires que j'ai laissé sur votre blog... j'ai copié ! ^^ :-p_____________Sur la question de la comparaison, au contraire je la touve pertinente, parce que le projet de la médiathèque était celui d'un équipement qu'on voit indispensable à la ville aujourd'hui. Une médiathèque n'a pas le même rôle qu'un musée. Un musée à une dimenssion peut-etre plus accessoire, c'est pourquoi j'ai aussi parlé de priorité. Une volonté aussi de motiver un dossier béton autour de ce projet, et notamment sur les questions soulevée, par vous ou par moi, ou d'autres. En aucun cas une manoeuvre pour le descendre._____________Pour ce qui est son prix, c'est un indicateur. Pour moi une enveloppe sensiblement équivalente pour un projet qui "arrive" dans des circonstances semblables.