Municipales Meaux 2008 : Jean François Copé consulte...(3)

Publié le 6 Janvier 2008

Exercice Démocratique

Voter, c'est sans doute la meilleure expression de la démocratie. Mais la démocratie est loin de s'arrêter aux urnes, et élire des représentants, des gouvernants, ne veut certainement pas dire qu'on leur remet les clés de la ville (ou du pays), et basta à eux de faire ce qu'ils ont à faire (le savent-ils au moins parfois ? lol).

Jean François Copé se soumet aux urnes, il n'a pas tellement le choix, mais c'est probablement le seul exercice démocratique auquel il consent pleinement et réellement. Pourquoi est-ce que je dis ça ? Tout simplement parce que ce que je perçois du questionnaire qu'il propose aux meldois (qui est toujours mieux que rien), et qui sans doute affiche une intention de démocratie participative, est tout sauf une expression de la démocratie. Il s'agit sans plus d'une recherche de caution à donner à des actions qu'il envisage. "Etes vous d'accord ou pas d'accord". Et c'est tout. Ceci n'est pas de la démocratie.

En même temps la démocratie est un exercice difficile. Il faudrait que tous nous soyons sensible et responsable face à la ville, pour que cela fonctionne vraiment. L'idéal ! Mais nous n'agissons pas comme ça. Et la plus part du temps, il y a chez les élus et ceux qui les élisent, l'idée que j'évoquais plus haut, que le vote donne à ceux qui sont élus le pouvoir (presque absolu) et la responsabilité de la vie de tout un chacun, jusqu'aux prochaines élections ! Attitude démissionnaire que nous partageons tous. Il faut faire avec. Bon et puis difficile aussi l'exercice de la démocratie quand il faut consulter tout le monde sur tout ! (Est-ce imaginable d'ailleurs ?)

Quand la démocratie n'est pas possible (et pour moi elle ne l'est pas tout le temps), la moins pire des solutions reste d'avoir affaire au « despote éclairé ». Ou quand les décisions qui nous concernent sont le fait du prince, qui agirait en connaissance de cause, et pour le bien de la communauté.

Or si Jean François Copé, pour prendre son exemple et que j'ai commencé avec lui, n'est pas adepte de la démocratie, il ne semble pas non plus être un despote éclairé. Ah. Situation embêtante... Mais absolument pas insoluble. Il suffirait juste qu'il change d'attitude. Et sans se trahir. Comment ? Mais très simplement.



Conseil au futur maire de Meaux
(Un petit paragraphe sans prétention aucune…) 

Comment envisager la démocratie ? Et bien déjà il serait préférable qu'à faire des consultations sans grand intérêt, on aille plutôt solliciter l'intérêt des habitants pour leur ville : en les encourageant à s'associer d'abord (faire association est l'un des fondement de la Démocratie), ou tout simplement en se rendant au conseil municipal (ne serait-ce qu'une fois dans l'année). En allant rencontrer les élus dans les conseils consultatifs de quartier. Pour l’élu, en faisant des réunion publiques (ouverte a tous les publiques, hein! lol). En cessant aussi peut-être de donner du jeux et du divertissement prêt-à-consommer, et dont on se lasse vite, et préférer impliquer les gens dans les animations et les fêtes de la ville. Et puis c'est aussi expliquer et encore expliquer, faire de la pédagogie, tout le temps, auprès des habitants sur les choix que font les élus, pour la ville. Bref, impliquer les habitants dans leur ville et expliquer ce que l'on fait pour la ville, plutôt qu'obtenir leur bénédiction sur des détails. Voila la Démocratie que l'on peut faire et du moins telle que je la vois possible.

Des choix qui sont faits sans l'avis du plus grand nombre, qui sont le fait du prince donc, comme je le disais plus haut, ces choix c'est ce qu'on demande qu'assume l'élu. C'est l'attitude qu'on attend de lui. En cherchant le compromis permanent, le consensus, l'élu ne fait pas de choix. Donc il n'exerce même pas sont pouvoir de prince pour lequel on l'a élu. Le pouvoir demande qu'on prenne des risques aussi. Mais le risque peut faire reculer les élus, les faire manquer de courage surtout quand on pense qu’ils pourraient ne pas être réélus lors des prochaines élections (et comme dirais benjamin, plus le pouvoir est petit et insignifiant plus on s'y accroche). Mais le risque est faible si l’élu pense les choix et sait les expliquer (le despote éclairé !).


En ayant compris et assumé cela je pense que l'on a le meilleur système politique possible. Alors pourquoi est-ce qu'on ne l'a pas (parce qu'on ne l'a pas) ? Est-ce que le prochain maire de Meaux saurait être comme ça ? On peut rêver ^^


Et vous, comment imaginez-vous le maire de Meaux ?

Rédigé par F.B.

Publié dans #320 Politique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
humaineco-citoyendésinteresséaltruistesagepensant pour le long termeallant toujours dans le sens de la Vieimpliquépas né, quoi!!
Répondre