"Réussir sa vie ?" ouai, ben en attendant j'ai perdu ma soirée. (j'aurais du regarder France Gall à la télé)

Publié le 22 Novembre 2007

Je me suis rendu à la réunion-débat organisée hier soir par le Club Ambition Citoyenne. J'étais là pour 20h. Les gens arrivaient au compte goutte, et la Salle des Fêtes était encore assez vide. Je suis allé m'asseoir.

On avait installé au centre de la salle deux lignes de sièges en vis à vis, sur des estrades. La place des invités. Autour le public - j'ai compté environ 420 sièges, ils seront remplis au 3/4. Donc environ 300 personnes étaient venues assister au débat. Et déjà la soirée m'est apparue... bizarre.

Peut-être que le décor de la salle des fêtes y a fait aussi. Les sièges en plastique peu confortables, les murs grisâtres et les grands rideaux noirs, les néons à la lumière blafarde et moche, le reste d'un bar tout droit sorti des années 70 (enfin ça aurait peut-être fait un bon décor pour cette conférence...), bref l'aspect vieillot et triste de la salle des fête. Et puis l'aménagement de ce plateau d'invités façon émission télé sans le sou. Ne manquaient que les caméras. Et quand je fais allusion à la télévision... il y avait vraiment de ça dans l'esprit, dans la façon dont le débat a été mené, et dans l'image qu'on pouvait se faire de cette conférence débat. Mais si ça ressemble à la télé, ça ne fait qu'y ressembler justement. Et autant lui préférer la boite à image.


undefined


Mais bon, passons sur le décor, revenons à notre soirée débat.


J'y suis allé sans aucune idée préconçue, avec l'envie quand même et l'espoir de me retrouver dans une conférence de qualité, pourquoi pas façon café philosophique, autour d'une question qui suscitait un peu d'intérêt pour moi. Des conférences j'ai l'habitude d'en suivre, il y en d'organisée régulièrement à Meaux, sur l'art contemporain, sur des documentaires, sur le cinéma, etc. Et j'y trouve mon compte en général. Hier soir, plus que la question, c'est la liste des invités - Alberto Toscano, Patrick Pelloux, Legrand Bemba Debert ou encore le journaliste Alain Marschall (les Grandes Gueules de RMC) à qui on avait donné l'animation de la soirée - qui m'a donné l'envie d'aller voir ce que ces personnes avaient à dire.
D'eux je n'ai pas été réellement déçu, puisqu'il y a eu entre ces personnes des échanges tout à fait drôles, pertinent, intéressants, justes. Je retiens notamment les interventions du pédopsychiatre Florent Cosseron et du philosophe Eric Fiat (grand amateur de chanson française ^^). Ça j'ai apprécié. Et puis il y a un invité, qu'on a eu soin de ne pas signaler (parce que je suis sur que ça a été fait sciemment) : Jean François Copé. Certains vont me dire : "oui et alors, il a le droit d'assister a une réunion débat, qui plus est dans sa ville de Meaux". Assister OUI. Participer et prendre une grande partie de la parole pour lui, NON ! Je ne vous dit même pas quelle était sa place parmi les invités (si : au milieu de la rangée, à la place d’honneur).


J'ai dit au début du post que je trouvais la soirée bizarre. Je vais vous dire pourquoi.

Quand je suis arrivé à la salle des fêtes c'était le personnel municipal qui accueillait le public. Il pouvait tout à fait y avoir du personnel municipal ce soir là à la salle, là n'est pas le problème. Mais je ne m'attendais pas à ce que ce soit le personnel municipal qui soit à « l'accueil», et encore moins à l'organisation. Moi, on me dit club, association, c'est plutôt aux membres de l'association de faire eux même, même si ils peuvent demander de l'aide à la ville. Bon. Mais je me suis aperçu assez vite que quelque chose clochait aussi au niveau du public. J'ai même noté dans mon carnet à spirale (oui j'ai toujours un carnet à spirale avec moi), avant que le débat ne commence : "est-ce une réunion politique ?" Parmi les 300 personnes du public, je ne sais pas combien étaient venu comme moi, par intérêt... "intellectuel", diront nous. Mais peu à mon avis. Dans le public déjà en plus de quelques uns du personnel municipal, il y avait tout le "staff" communication qui entoure Jean François Copé à la mairie de Meaux (Jérôme Lavrilleux en tête), et puis la "CLAP". Ceux qu'on pourrait appeler le fan club de JFC. Qui sont là aux conseils municipaux, aux inaugurations. Ceux qui ont peut-être leur carte à l'UMP. Je m'avance. Enfin bref, ceux qu'on invite. Mais ils ne devaient pas être encore assez nombreux, donc on a fait venir aussi une vingtaine de jeune du Centre Défense 2eme Chance de Montry, et une dizaine de jeunes pompiers de je ne sais où. Des membres du milieu associatif. Certains se sont endormis sur leur chaise. Bon Alberto Toscano aussi sur là fin lol. On leur pardonne. Mais eux n'étaient pas là pour écouter. Juste meubler.

Une réunion politique. Voilà ce qu'était cette soirée. Un faux semblant de vraie discussion débat. Et pour moi une escroquerie intellectuelle totale. Parce que moi j'étais venu pour écouter un débat sur une question presque philosophique. Pas pour écouter un débat politique et populiste, comme il a tourné vers la fin. Et sur des arguments d'actualité, et très orienté "France qui travaille", du style : "les grévistes y en a marre", et "travailler plus pour gagner plus", et "les étudiants enfants gâtés"... Y compris dans la bouche d' Alain Marschall sensés être tenu à une certaine neutralité (d'ailleurs je n'ai pas compris son jeu avec Jean François Copé : connivence, taquinerie, lechebotterie ?). Je suis parti vers 22h40, la soirée était presque terminée. Mais sur le chemin du retour, et jusqu'à ce matin, je me suis demandé vraiment qu'est-ce que c'était que cette soirée à laquelle j'avais assisté. Et j'en suis donc revenu à ma première impression.


J'en veux au Club Ambition Citoyenne d'avoir avancé masqué comme ses organisateurs l'on fait. D'ailleurs je viens de m'apercevoir que les noms des membres fondateurs ne figurent même pas sur le site officiel du club ! Tiens donc. J'ai découvert que Bernard Lociciro, élu de la majorité municipal, en faisait parti, au début de la réunion !


Je ne suis pas contre les initiatives du genre, quand elles viennent du politique. Surtout quand il s'agit de discuter et laisser la population s'exprimer, d'éveiller l'intérêt des gens... ou encore les inciter à aller voter comme a pu le faire l'association Energie Citoyenne (
http://meaux.over-blog.net/article-10029571.html), soutenue aussi un peu en lousdé par Jean François Copé (peut-être même son  initiative), déjà disparue (alors que de nouvelles élections arrivent), mais qui était une très bonne initiative. Le Club Ambition Citoyenne c'est différent. Et pour son premier rendez-vous il m'est apparu vraiment comme un outil de promotion de la politique et de la personne de Jean François Copé. Ah! Jean François Copé ! Un hippy qui s'ignore.^ ^ Saviez vous que pour Jean François Copé il n'y a que l’AMOUR qui compte. Si juré craché, c'est lui même qui l'a dit. Ah l'amour... l'amour et la pensée positive ("Je vais bien tout va bien", ou comme dirait Lorie "la positive attitude"). Mon Dieu... :-s

J'allais commencer une série d'article sur les candidats aux municipales à Meaux. Je crois que je vais attendre un peu parce que je pourrais être très désagréable et pas du tout objectif envers la personne de Jean François Copé, après cette soirée. Il y a deux choses que je déteste c'est être prix pour un con et manipulé. Et c'est ce que m'a fait ressentir cette réunion.

Enfin du coup je trouve moins dommage les interventions orientées municipale, notamment celle de Claire Grouzard, de l'équipe de Ange Anziani, lors de la soirée. Vu que c'était une réunion politique. Enfin la prochaine fois autant être franc et organiser un vrai débat, sur la politique de la ville à Meaux, et en présence des candidats aux municipales. Sans déguiser ça en "débat philosophique". L'idée là me reste vraiment en travers de la gorge.



Une dernière chose. Maintenant que je revoie le site d'ambition citoyenne, je rie devant la naïveté ou peut-être le cynisme de la phrase d'accueil : "Nos meilleures idées viennent des autres". Tout est dit. C'est ridicule en plus comme phrase.



Je ne pense pas retourner aux prochaines réunions du Club Ambition Citoyenne.

Rédigé par F.B.

Publié dans #170 Citoyen

Repost 0
Commenter cet article

Stefani Senar 26/11/2007 15:08

Monsieur,J'interviens sur ce blog uniquement pour témoigner que je n'ai pas été payée pour participer à ce débat, et que, informée par l'organisateur de la présence de monsieur Copé et du caractère apolitique de cette rencontre, je m'y suis rendue dans l'optique qui était annoncée : converser avec les invités et les habitants de Meaux autour du thème "Que signifie réussir sa vie".  Je souhaite, donc, ne pas être mélée à cette polémique.Cordialement et sincèrement.Stefani Senar

F.B. 26/11/2007 16:18

Je suis navré Stefani que vous ayez été touchée par cette polémique, dont je suis en parti responsable. Croyez qu'elle ne visait nullement les invités de ce débat, ni vous, ni Eric Fiat, ni Mayar Mounshipour, ni Alberto Toscano, ou aucun autre. Je l'ai dit dés le début, j'ai apprécié les échanges entre les invités, mais le débat a été pourri par une présence du politique, que j'ai estimé injustifiée. Mais elle n'est pas votre faute. Vous m'en voyez vraiment désolée. Merci de votre témoignage. 

gabrielle 25/11/2007 18:21

Cher rédacteur du blog, je pense que vous ne devriez même pas polémiquer avec ces gens qui vous attaquent, ils ne valent pas la peine que vous vous fassiez du mal à leur répondreil ne cherchent qu'à vous déstabiliserPar contre je trouve dommage que les lecteurs "normaux" du blog ne vous envoient pas des messages de soutientous ces commentaires ne me semblent pas très naturels, ça ne reflète pas ce que pensent les meldoisJe vous souhaite bon courage, continuez à écrire vos billetsils sont très interessantsgabrielle

khalid soraya 25/11/2007 16:14

Bonjour ,je viens de lire ton commentaire sur l'association Club Ambition Citoyenne et je dois t'avouer que je trouve ton commentaire très reducteur et en total manque de respect envers ce que nos invités ont eut a dire.Mais il est vrei que je dois t'accorder que le discours a virer un peut politique mais aurais tu preferer la censure? désolé d'avoir oublier d'inviter le CSA...Pour ce qui est de Claire, la jeune fille qui est venue regler ses comptes et parler politique je t'avoue que moi non plus je n'ai pas apprecier son intervention.Maintenant je ne peux pas te laisser parler d'un club politique car je ne suis pas membre de l'UMP et je ne suis pas la seule de cette association à ne pas avoir voter pour Sarko ;)En ce qui concerne le nom de Mr Copé, il est apparut sur le fly en réponse a ton commentaire " Et puis il y a un invité, qu'on a eu soin de ne pas signaler (parce que je suis sur que ça a été fait sciemment): Jean François Copé." Enfin, je ne suis pas là pour t'apprendre à lire.Je dois avouer que j'ai apprecier qu'il vienne participer au débat en tant que maire de Meaux, comme je te l'ai accordé plus haut son discours à virer un peut politique et certaines personnes en ont profiter pour regler leurs comptes ce qui fut dommage.Enfin, oui, B.Lociciro est à l'initiative du Club Ambition Citoyenne, oui, il fait partis de la Mairie de Meaux et tu ne trouves pas ca bien qu'un membre assez haut placé de la Mairie de Meaux s'interesse à sa population?En ce qui me concerne Mr Lociciro m'a rencontré lors des depouillements des présidentielles et je pense qu'il m'a entendu raler lorsque je constatais l'avancée de Sarkozy mais cela ne l'a pas empeché de me demander de faire partis de l'association.Je n'habite à meaux que depuis 10ans j'y connais pas mal de monde et j'avais envie de m'investir pour cette ville. B.Lociciro à eut l'idée du club puis de ce débat et il a demander l'aide du personnel de la Mairie certes ( mais quand on à des contacts pourquoi ne pas en profiter? tu n'a jamais demander d'aide a personne tu es de ceux qui ne demandent jamais d'aide?). Bref, comme toi j'écris beaucoup, je pense que l'on a pas assez permis au publique de participer et que le debat à un peut virer politique à la fin mais j'y ai quand meme appris quelque chose,grâce aux interventions de Mayar Menshipour, Legrand Bemba Debert, notre philosophe dont j'ai beaucoup aimer la prise de parole...ectPourquoi n'avoir retenu que l'intervention de Mr Copé, c'est vraiment dommage car ce n'ai pas celle que j'ai garder en mémoire, tu avais la parole, pourquoi n'es tu pas venu nous voir à la fin? En ce qui me concerne je t'aurai écouter car je pense que c'est grâce à vous qu'on peut essayer d'améliorer les choses.Je suis secrétaire de l'association, tu as mon e-mail ci dessus, je t'invite a venir prendre part à l'association pour que tu puisses dire ton mot bon ou mauvais, nous aider a faire avancer les choses à Meaux si tu te sens assez engagé en ce qui concerne notre ville.Merci d'avoir donner ton avis même s'il est réducteur il nous aidera à corriger certaines erreures et à essayer de faire mieux je l'espère avec ton aide!Cordialement,Khalid Soraya

F.B. 26/11/2007 10:35

Bien sur je m'engage d'une certaine façon, pour la ville de Meaux. Pour l'instant ça passe par Meaux (le blog). Et ça me suffit largement. J'ai déjà dit que je ne souhaitais pas intégrer ou faire association pour l'instant. Je décline donc votre invitation. Merci d'être passée.Voilà j'espère qu'on va passer à autre chose à présent.

Faïssal 25/11/2007 14:09

Alors là on peut dire que les gens du Club Ambition citoyenne, ils ont réussi leur coup.Ils voulaient du débat, ils en ont.J'habite Meaux et je suis chez mes parents à Beauval.Lycéen à Jean vilar en terminale je suis allé à la soirée débat parce que mon prof de philo nous l'avait annoncé.Je trouve que M F B y va un peu fort et qu'il n'a pas toujours les bonnes informations.Il parle d'anonymat des membres du Club Ambition Citoyenne, mais on en connaît un peu quand même.Le parisien a parlé du président Cyrille Salot, de Bernard Lociciro et là il y a l'article de M thion.En plus j'ai été accueilli mercredi par Soraya qui est une ancienne amie de collège et qui participe à ce club.Ok Copé était là mais moi je suis venu surtout pour entendre des invités et je n'ai pas été déçu.J'espère d'ailleurs que cette démarche sera poursuivie.Pour une fois où on change de ton , où on essaie d'intéresser les jeunes par de la réflexion et non par des alibis de réunions pour jeunes il faut au contraire encourager ces gens.et puis sur M Lociciro qui a été mon prof à beaumarchais, ok il est maire adjoint mais il est aussi principal à trilport et il a le droit de créer une association.J'ai plutot moi l'impression que dans ce blog on a voulu parler de politique autour de cette soirée et qu'on a oublié que c'était intéressant et riche.D'ailleurs F B au lieu de critiquer trop fortement et injustement ce club, vous feriez bien de vous en rapprocher.Vos buts semblent complémentaires.Ne me dites pas que vous craignez la concurrence.

F.B. 25/11/2007 14:47

Pourquoi m'en rapprocher ? Et qu'est-ce que j'ai fait en allant à cette soirée à votre avis ? Si vous voulez parler d'intégrer un groupe, un club ou une association, il en est hors de question. J'ai fait le choix de parler d'un individu à d'autres individus. D'un habitant à d'autres habitants sous le fédérateur qu'est la ville de Meaux. Faire une association soit autour de Meaux (le blog), soit donner Meaux (le blog) à une association serait possiblement profitable à certains points de vue notamment les moyens, mais ça ne pourrait pas aller sans une transformation profonde de ce qu'est Meaux (le blog) aujourd'hui. Et ce que je ne souhaites pas pour le moment. Quant à parler de concurence à Meaux (le blog)... c'est donc ça le propos du Club Ambition Citoyenne ? lol. ça me déçoit. Non mais les buts n'étant pas les même il n'y a donc pas a craindre une éventuelle "concurence". Ils ne sont pas complémentaires d'ailleurs. Juste différents. Autre choses, je ne souhaitais pas parler de politiques dans ce blog. Je n'en aurai pas parlé si le politique avait été absent de cette réunion. CQFDEt pour finir, vous avez raison de dire que je ne sais pas tout. Et je ne connais pas tout le monde à Meaux non plus. Et je ne suis pas toutes les infos. Et pourtant je peux quand même parler de certaines choses.

Serge 25/11/2007 13:46

si vous reprochez aux gens de ne pas dire franchement les choses (alors que vous avez reconnu vous meme que vous aviez pas lu la marne avant vendredi donc que votre surprise de voir copé était pas justifié), alors vous faites le aussi : rajoutez dans l'introduction de votre blog que vous n'appréciez pas copé. comme ça ce sera plus clair et plus honnete. parce que dire que vous faites pas de politique c'est faux et archifaux. quand à dire que tous ceux qui défendent copé sur ce blog sont forcément des militants ump, si vous dites ça alors comment vous pouvez reprocher aux autres de dire que vous etes vous aussi un militant? soit tout le monde est suspect soit tout le monde est supposé de bonne fois, et vous le premier!

F.B. 25/11/2007 14:03

Vous me fatiguez... ça ressemble à quoi de m'attaquer sur un argumentaire falécieux, complètement faux, avec des démonstrations idiotes : Ou est-ce que vous avez lu que j'ai dit que "ceux qui défendent Copé sont forcément des militants UMP" ? OU ? sortez moi la phrase allez-y !!!!!!!!! j'attends...Quant à faire de la politqiue j'ai dit que non : je ne défend aucun groupe, aucun intérêt (si ce n'est celui de pouvoir critique des meldois sur leur ville), et je n'ai aucune ambition de pouvoir ! Donc l'argument de "je fais de la politique" vous oubliez. A la limite je me battrais plutôt contre la politique, contre le fait de devoir prendre parti et d'entrer dans le rapport de force systématique. Enfin je n'ai aucun compte à régler avec Jean François Copé. Et je ne lui reproche RIEN. Mais ça ne m'empêchera certainement pas de penser que son action politique à Meaux est criticable, comme n'importe quelle autre et que Meaux n'est pas le petit monde parfait et endormi qu'il semble vouloir parraitre. Et si je parle de Jean François Copé, beaucoup plus que je ne devrais, c'est tout simplement par la faute de cette action, basée sur une communication écrasante, et qui place Jean François Copé au coeur de toute chose se passant à Meaux. Un célèbre monarque à dit : "l'Etat c'est moi". Un home politique de notre connaissance pourrait tout à fait dire : "Meaux c'est moi". Heureusement que la Bastille n'existe plus, quoi que je n'ai pas été voir les caves de la mairie de Meaux. Je plaisante bien sur, mais sachez que ça commence a me faire de moins en moins rire.Donc avertissement, si vous continuez de dénigrer Meaux (le blog) sur des faits de politique politicienne, je vous assure que je supprimerais purement et simplement les post du genre plutot qu'y répondre.