Retour sur la Foire de Meaux - édition 2007 (2)

Publié le 26 Octobre 2007

Le but d'une foire c'est avant tout de faire du commerce. Si la foire de Meaux continue d'exister c'est qu'elle doit générer quand même quelques bénéfices. Et auprès des exposants qui vendent leurs produits, et auprès de la ville qui vend les emplacements aux exposants ! Même si à mon avis la ville n’a pas pour objectif de faire de l’argent avec sa foire. Au passage, il serait assez intéressant de connaître quelques données factuelle sur la foire : le coût de son organisation, le nombre de personne employées pendant les 4 jours, le coût des stands, les bénéfices dégagés par les exposants… (qu'en dit le service "action économique" de la ville ?)

Sur cette capacité à générer de l'argent je m'interroge quand même. Il y a une remarque que j'ai entendu plusieurs fois et qui m'a fait sourire et en même temps que je trouve intéressante ; c’est quelque chose comme : "on voit que les gens n'ont plus de sous !" Chose qu'on pouvait entendre autant chez les exposants que chez les visiteurs !

En même temps on peut comprendre que les gens hésitent à sortir leur porte monnaie, vu les prix affichés ! Je me souviens être passé devant un fabuleux stand de glaces à l'italienne très appétissantes, mais alors quand j'ai vu les prix (3 ou 4 euro la petite coupelle de glace !) "Ben ils peuvent se la garder leur glace à l'italienne ! lol " Pareil devant le stand de la FNAC. La FNAC qui avait fait le déplacement cette année avec toute une batterie de nouveautés, toutes la gamme Apple dernière génération. On avait même annoncé la présentation du I-phone... Et que dalle ! Les boules ! lol. Mais alors tout au prix fort ! Ils ont du faire la gueule les vendeurs de la FNAC parce qu'il n'ont pas du vendre beaucoup. Ils n'ont pas du être les seuls.

La foire de Meaux ce n'est pas la foire des bonnes affaires ! Ça l'a été à une autre époque. Ça le reste dans l'esprit d'un certain nombre... apparemment pas pour les exposants. Où ça dépend des exposants. Tiens, par exemple juste à côté du stand FNAC, ce type qui vendait des DVD 10 euro... sur le Marché j'aurai compris, mais qu'est-ce qu'il foutait là ? Soit il faisait "foire" soit il remplissait... ^ ^

Et pourquoi à la limite la foire serait le lieu des bonnes affaires ? Puisque de toute manière on trouve à l'année chez les commerçants, promotions, rabais, prix cassés, et soldes !



Bon OK une foire c'est du commerce. Mais ça va aussi au delà de cette considération première. Il y a d'autres enjeux sur une manifestation comme celle là, et ce qui semble être d'ailleurs le cas sur les autres foires : la foire a aussi vocation à la rencontre, à la découverte, à la pédagogie. Bref à intéresser les visiteurs. A Meaux on essaie de le faire. Mais c'est maladroit dans l’ensemble, j’ai l’impression. Pourtant les stands maquillage, les expos, les démonstrations... tout ça connait un véritable succès ! Les gens se baladent et vont voir ça, et s'intéresse à ça. Mais la façon dont ils sont montrés dans l'espace de la Foire n'est pas des plus confortables, ni des plus idéal (pour les exposants comme pour les visiteurs). Trop serrés, mal placés... c'est dommage.  Mais c'est déjà bien qu'ils soient là.

Certaines animations, comme le tournoi de jeu vidéo au gymnase Fontaine, ont en plus la vertu d'amener des visiteurs différents de ceux qui fréquentent la foire d'ordinaire, en l'occurrence ici des jeunes (même si ces derniers ne profitent pas au reste de la Foire). Il est bien me semble-t-il que le plus large public possible se reconnaisse aussi dans une manifestation populaire comme peut l'être la foire. Ce type d'animation la rend moins "excluante". La famille Bidochon doit pouvoir côtoyer les Lequenois, les jeunes  des retraités, les professionnels des amateurs éclairés, etc.



Et puis dans une foire il y a aussi l'aspect pédagogique (déjà dit) et informatif. Et, par exemple, il est très bien de parler énergies nouvelles, développement durable, des notions qui sont dans l'air du temps, assez importantes, et dont on a parfois un peu de mal à savoir et comprendre de quoi il en retourne exactement. La ville et la CAPM on fait cette année un stand très sobre, peu illustré mais assez intéressant. Sur l'eau, le traitement des déchets, le parc du pâtis (un peu ce qu'il y avait déjà l'an dernier). Aussi sur le futur musée de la grande Guerre, que j'ai trouvé vraiment, vraiment intéressant, et un projet ambitieux dont je reparlerais prochainement. J'ai été moins convaincu par contre par le projet de la zone d'activité intercommunale. Pas vu le stand qui devait théoriquement accueillir les promoteurs en action sur Meaux.


Toutes ces animations font autant appel au local, qu'a l'extérieur. c'est aussi là un peu l'ambiguïté de cette foire de Meaux, de vouloir présenter ses savoirs faire, ses artisans, ses commerçants, et en même temps de faire venir des objets, des commerçants, des découvertes, qu'on ne trouve pas dans la région. Elle ratisse large, là encore, et peut-être pas pour le mieux. Car même si ces deux orientations sont complémentaires, et sans doute obligées, il me semble qu'un choix entre l'un et l'autre devrait se faire pour donner plus de clarté aux ambitions de cette Foire de Meaux, soit : (1) la ville reçoit des commerces, des animations, qu'on ne trouve pas à Meaux, ou (2) la ville utilise la foire comme média pour communiquer sur elle même, sur ses artisans, ses industriels et ses commerçants.



Penser la Foire différemment :
La c'est la question de l'ambition de cette foire de Meaux.

Meaux ne peut pas prétendre accueillir un espace de type parc des expositions. La proximité de Paris (le Bourget, Porte de Versailles, voire même de Disney et son centre des congrès), le lui interdit. Ce ne serait pas un projet économiquement viable, ni rentable. Difficile dés lors d'envisager la Foire de Meaux s'alignant sur les grandes foires nationales, à "prétention" internationale. Pas assez de place, pas l'infrastructure nécessaire.

Ou alors la foire se recentre sur une spécialité, comme il y a des foires au vins... Mais sur quoi pourrait-elle se spécialiser ? Qu’est-ce qui pourrait être particulier à Meaux ? Je laisse la question en suspend. 


Je pencherais personnellement pour autre chose…

(A suivre) 

Rédigé par F.B.

Publié dans #790 Arts du Spectacle

Repost 0
Commenter cet article

Benjamin 08/11/2007 00:55

Regret d'avoir préféré Manaus à la foire de Meaux...^^

F.B. 11/11/2007 13:24

... je n'en doute pas mon cher Benjamin ^ ^. Mais vous vous rattraperez l'an prochain.