"J'ai fait un rêve"

Publié le 13 Août 2007

Si vous pensiez que l'article présent aurait un rapport quelconque avec le "J'ai fait un rêve"** d'un certain Martin Luther King, vous vous êtes trompé ^^. Et oui si j'avais l'âme d'un prédicateur inspiré et grand homme comme l'étais Martin Luther King ça se saurait... enfin passons ! Ce dont il est question ici c'est d'un banal rêve, d'une de ses fantaisies nocturne qui vous arrivent un peu avant le réveil. Un rêve quoi. A cela près que celui-ci était suffisamment spécial pour que j’aie eu envie de la partager avec vous.



C'est un rêve assez court. Il ne s'y passe pas grand chose. Mais le lieu est assez particulier. Pour vous faire une idée peut-être devrais-je vous le raconter ?

Je suis en train de marcher dans une ville, anonyme. Il fait beau. Le ciel est bleu. Le soleil assez haut mais c'est encore le matin. Il est 10h. Je marche vers une porte vitrée. Je pousse ses deux battants qui s'ouvrent tout doucement. Je me retrouve dans un espace blanc, baignée d'une douce lumière. Il n'y a personne dans cette salle à l'architecture improbable, que des tables et des chaises. Et tout le mobilier est blanc également. Tout est très minimaliste, très Moderne. J'avance vers une table recouverte d'une nappe épaisse blanche, où m'attend une petite tasse à café et des croissants dans une corbeille en métal argenté. La table se trouve au fond de la salle près d'une grande baie vitrée, juste face à l'entrée. Et de la baie vitrée on surplombe une étendue d'eau. Une rivière. La Marne. Je le sais, et d'ailleurs, l'instant d'après je relève la tête et mon regard quitte l'onde pour se poser sur la gare de Meaux, son bâtiment rose sur fond de ciel bleu, toujours baigné par la lumière du matin. Alors que je ne savais pas l'instant d'avant où je pouvais me trouver à présent je sais. Je suis dans un café, et ce café est "sur" le pont du Marché. Je ressors d'ailleurs comme pour m'en assurer, je repasse la porte vitrée, quitte l'espace blanc et me retrouve bien sur le pont du Marché. En plein milieu. Le bâtiment qui se trouve derrière moi est une sorte de folie architecturale, blanche, transparente et déconstruite comme un bâtiment de Frank Gehry. Je jette un oeil à cette grande bâtisse construite à l'emplacement des moulins d'avant. Et puis m'en éloigne. Je me dirige vers le quartier du Marché. Le pont désert, comme la salle du café un instant avant, est à présent occupé par une foule dense. On est samedi et c'est jour de marché. Le ciel est bleu...



Ce rêve je l'ai fait il y a deux trois jours. D’ordinaire je ne me souviens pas de mes rêves. Mais celui-là j’ai jusqu’à ressenti le besoin même de l'illustrer, lui donner forme. Et après quelques petites recherches, pendant ce lapse de temps entre le rêve et cet article, j'ai réussi à trouver et produire deux trois images qui collent vraiment mieux que je ne l'aurai imaginé à mon hallucination... Et voici le résultat :



toyoito.jpg


Le Café sur la Marne - J'emprunte la salle blanche du "café" à la Serpentine Gallery de Londres (http://www.serpentinegallery.org/), architecture éphémère conçue ici, en 2002, par l'architecte japonais Toyo Ito. A voir aussi : 
http://www.linternaute.com/savoir/grands-chantiers/06/actualites/images/koolhaas-serpentine-galerie-londres/3.shtml 


ponthabite01.jpg
ponthabite02.jpg

(cliquez sur l'image pour la voir en grand)


Le pont habité (deux versions) - Le bâtiment que j'ai posé sur le pont du Marché, c'est la future Fondation Louis Vuitton pour l'art contemporain initiée par son PDG Bernard Arnault (pour le groupe LVMH), et œuvre de Frank Gehry... bah oui, qu'est-ce qui pourrait plus ressembler à du Gehry que du Gehry, hein ? Pour information, le bâtiment de la fondation Louis Vuitton ouvrira ses portes en 2010 dans le Jardin d'Acclimatation (bois de Boulogne).




Alors qu'en pensez vous ?
Hum j'en entends déjà pour qui le rêve est plutôt un cauchemar... lol. ^^ Enfin… (soupir)



Et si du rêve à la réalité il n'y avait qu'un pas ? Je vous propose dans l'article suivant de voir que cette fantaisie pourrait peut-être bien exister à Meaux... à suivre donc, dans : Un Pont habité à Meaux.




** : "J’ai fait un rêve" - ou de sa bonne traduction "J'ai un rêve" ("I have a dream"), le discours de Martin Luther King : 
http://perso.orange.fr/felina/doc/decl/luther_king.htm
ou http://fr.wikipedia.org/wiki/I_have_a_dream

Rédigé par F.B.

Publié dans #720 Architecture et Patrimoine

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Khrist 31/08/2007 11:50

Pour en finir avec ce sujet, qui n'est pas soit dit en passant le thème principal de blog, il est vrai que certaines traductions du texte original préfère traduire I have a dream par un passé: J'ai fait un rêve ou J'ai rêvé. Pourquoi pas, la traduction est quelquefois bien mystérieuse. Mais sur ce site (http://www.english-zone.com/holidays/mlk-dreamf.html) on retrouve bien la "bonne" traduction de I have a dream, c'est à dire je fais un rêve. Ce qui sonne beaucoup mieux à mes oreilles pour le contexte du discours que de mettre un passé!!!

Khrist 25/08/2007 10:21

Bon je vais un peu pinailler sur ton anglais mais c'est vraiment histoire de. "I have a dream", cette célèbre citation d'un certain Martin Luther King dans son discours tout aussi célèbre, ne se traduit pas par J'ai fait un rêve!!!! Tu auras sans doute remarquer que la phrase est au présent, donc je dirai plutôt: j'ai un rêve. Mais bon c'est juste histoire de pinailler.

F.B. 25/08/2007 14:53

Non tu as raison. La traduction de "I have a dream" est bien "j'ai un rêve", mais il se trouve qu'on trouve plus fréquement la référence du texte de Martin Luther King a "J'ai fait un rêve". Voilà pourquoi je n'ai pas vraiment corrigé l'erreure (pourtant je pensais l'avoir mis dans l'article... je corrige ça de suite ;-) )

gabrielle 17/08/2007 20:45

Quand je vous parle de vegetaliser des murs, toits, je suis sérieusec'est une façon d'économiser d 'énergie; il suffit de faire un tour sur google, il y a de nombreux exemplescela garde la chaleur en hiver, j'avais vu un reportage sur un lotissement écolo dans un coin de la France, ça devait être des anglaiset de + les + grandes villes ont inscrit ce projet "végetal" dans leur agenda 21!!!!!!!!!!

gabrielle 17/08/2007 20:32

J'aime beaucoup Meaux et je trouve dommage que l'on n'utilise pas plus son histoire, pourquoi pas reconstruire (sur pilotis) un moulin sur le pont du marchéfaire le spectacle historique dans le pâtis, il y a des endroits charmants où les spectacles de qualité ont lieu en pleine nature et les gens s'y dirigent à la lumière de la bougie, reconstruire la bauve, je sais je rêve, J'aimerais voir des plaques expliquant le nom des lieux pourquoi Valmy, comtes de champagne, mont thabor, S'associer au Verdon (la pointe de grave) pour Lafayette dont nous partageons le passage , d'un côté un député, de l'autre le départ vers l'amériqueMeaux a une histoire très riche, qui est assez mise en veille, même si elle n'a pas été toujours réjouissante, j'aime bien les sites de photos anciennes ou l'on retrouve des images de quartiers disparus, le pont de l'octroi, le chateau des comtes de champagne, nous avons d'ailleurs sur votre site de nombreux liens d'historiens meldoisen tout cas, j'insiste sur la cathédrale mise en lumière, elle serait de tout beautébonne soirée et bonnes discussionsj'apprécie beaucoup votre bloggabrielle

Benjamin 17/08/2007 19:00

Il est évident qu'il n'est pas question de "végétaliser" et de "citerner" de l'existant, mais effectivement on peut se "lâcher" pour le neuf, comme on le fait en Allemagne!PS: j'aime beaucoup le briard rural, et je lui trouve énormément de charme^^