Résultats du second tour à Meaux (source : Le Parisien en ligne)

Publié le 7 Mai 2007

Fin de cette "longue" et passionnée campagne présidentielle hier, avec la victoire de Nicolas SARKOZY qui devient le 6ème président de la Vème république (et pour au moins 5 ans).

Voici les résultats pour Meaux. Je n'analiserais pas cette fois les scores des deux candidats par bureau de vote. Je pense que la conclusion serait sensiblement la même que celle trouvée pour le premier tour : à savoir que la ville a voté de façon homogène, et dans des scores très proches de la sensibilité nationale ! Ce que je trouve particulièrement intéressant, puisque cela affirmerait que Meaux serait "représentative", à beaucoup de points de vue, de la France. C'est ce que je pensais déjà, c'est ce que disait Jean François Copé dans une interview ***.
 

Pour les chiffres :  

 

Meaux (en chiffre)

(en %)

France (en chiffre)

(en %)

Inscrits  

24.687

100%

44.472.198

100%

Votants

20.500

83%

37.342.518

84%

Abstention            

41.87

17%

7.129.680

16%

 

 

 

 

 

 

Nicolas SARKOZY 

10.350

50,5%

18.983.383

50,8%

Ségolène ROYAL

9.392

45,8%

16.790.830

45%

Blanc

758

3,7%

1.568.305

4,2%

Total

20.500

100%

37.342.518

100%



J'ai choisi de comptabiliser les blancs dans les votes. Parce que les résultats officiels considèrent le vote blanc comme les abstentions. Ce qui pour ma part est un tort, ne serait-ce que parce que le vote blanc est significatif, et à triplé son score par rapport au premier tour !

Les résultats "officiels", calculés sur le total des bulletins exprimés (sans les blancs donc), donnent à Meaux pour Nicolas SARKOZY 52,4% (53% France) et pour Ségolène ROYAL 47,6% (47% France).

La forte mobilisation s'est confirmée en atteignant le score du premier tour à 17% d'abstention (un point seulement au dessus de la moyenne nationale, ce qui est peu).







*** : cf. dossier de L'EXPRESS :
la Méthode COPE : " [quel est ] Le lieu qui incarne le mieux la France : «Meaux. On y trouve à la fois l'héritage historique de la France d'hier, un concentré des difficultés et des peurs de la France d'aujourd'hui et un espoir pour la France de demain.» "

Rédigé par F.B.

Publié dans #320 Politique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
A noter - c'est un euphémisme - que s'il y a eu un "effet Copé" à Meaux, il n'a guère joué en faveur de Sarkozy...
Répondre
F
Non je ne pense pas qu'on puisse parler d'effet Copé pendant ces présidentielles... de même que je doute qu'on puisse parler d'effet Sarkozy si Jean François Copé est réélu aux législatives. C'est une question de personnes, pas de parti ni même d'adhésion à des idées. Enfin c'est mon ressenti...