Venue de Nicolas Sarkozy à Meaux...

Publié le 13 Avril 2007

... Je n'y étais pas ! Pas physiquement - mais j'ai suivi le meeting sur le site de campagne du candidat (en direct sur la Sarko-tv !). Je vous passerais mon ressenti sur les discours des différents intervenants (dont Jean François Copé, Patrick Devedjian, ou l'ex-judoka David douillet), je doute que cela vous intéresse. Mais j'ai quand même quelques petites choses à dire...


J'avais envoyé un mail pour m'inscrire à cette réunion publique. Sans suite. Enfin pas tout à fait mais j'y reviendrais un peu plus loin. Bref, les portes de la salle des Fêtes m'auraient été fermées de toute façon. Une salle des Fêtes où il devait faire chaud en cette fin de journée (chaud au sens figuré). Pas de clim ! Ça fera toujours un argument de plus à avancer à sa reconstruction !

Apparemment on attendait 2200 personnes à l’intérieur de la salle (mais sur la vidéo la salle me semble modérément remplie), et il y en avait autant (voir plus ?) dehors... j'aurai aimé avoir quelques images.

Les CRS aussi étaient venus en nombre... ils auront sans doute découragés pas mal de curieux ou des projets de manifestations. Et participé au bordel ambiant qui régnait en ville en fin de journée.

De ce que je sais, ACT UP envisageait une action. Les employés de JDC (imprimerie) aussi. Et on m'a rapporté que des employés municipaux s'étaient regroupés sur la place de la mairie ce soir aussi ! Dans les faits : ?

Je vous signale (rappelle) au passage, que je suis toujours intéressé par tout témoignage (argumenté et preuve a l'appuie si possible), et en l’occurrence ici, sur ce qui s'est passé ce vendredi 13, à Meaux. Y compris lors du passage de Nicolas Sarkozy à Beauval où il avait décidé de "rencontrer des jeunes" du quartier. Mais hors caméra ! Ce qui ne ressemble pas tellement au personnage, qui d’ordinaire aime que tous ses faits et gestes soient médiatisés (sinon quel intérêt me direz vous ?). A raison de plus sur ce type de rencontre (ce que confirmeraient les propos de l’ancien ministre démissionnaire Azouz Begag, dans son livre "Un mouton dans la baignoire"). Alors, cela serait-ce du à un changement d'attitude ? Ou est-ce un vrai coup de com sur une "non-com" (c'est un peu tordu non ?). Ou bien... ou bien ce qui s'est passé avec les "jeunes" de Beauval n'était juste pas assez intéressant pour être montré à la télé. Aucun écho pour l'instant de ce qui s'est passé cet après midi.

Enfin c'est là que je vous donne la "suite" (qui n'en n'est pas une) qui m'a été faite au mail d'inscription au meeting ; du moins je supposes que le message que je partage avec vous ci-après, est une conséquence directe de ce mail. Voici le message :



" Bonjour,

Je suis un militant UMP qui travaille actuellement au siège de campagne de Nicolas Sarkozy et qui est de plus en plus exaspéré par la dérive droitière de sa campagne.
Pour des raisons évidentes, je souhaite rester anonyme, même si j'ai conscience que ça n'est pas très courageux.
Je souhaite vous confirmer l'information donnée par le Canard Enchaîné de mercredi. NS ira bien vendredi soir à Meaux rencontrer des "jeunes de banlieue" triés sur le volet grâce à M. Karim Zerribi et Mme Dati. Cette rencontre aura lieu avant la réunion publique de demain soir qui aura lieu à 18h30. Cela devrait donc se passer dans l'après-midi. Je tiens l'information de la bouche de M. SOLLY lui-même. J'espère que cette information vous donnera la possibilité de mieux couvrir l'événement que les habituels journalistes amis.

Bien à vous,

Un nostalgique du gaullisme "



Info, intox, manipulation, limite "Corbeau"... l’adresse du mail donne un nom, mais ce message sensé être anonyme, le nom est probablement faux. Je ne suis pas sur d'avoir été le seul à avoir reçu ce message (ou un message de ce style). Je serais d’ailleurs curieux de savoir si effectivement d’autres personnes l’ont reçu. Mais c'est bien la première fois que l’on m’envoie un mail de ce genre ! Et parce que je le considère suffisamment original je le publie ici.

Que penser de cette « traîtrise » ? Doit-on commenter ce message ? Je ne suis pas sur qu'il y en ai grand chose a dire. Enfin en tout cas pas hors du contexte où il pourrait avoir un intérêt : à savoir la politique politicienne (du niveau caftage de cours de récré). Même si j’ai pu être sensible à la dernière phrase du texte : « J'espère que cette information vous donnera la possibilité de mieux couvrir l'événement que les habituels journalistes amis. ». Où on m’interpelle donc, et m’encourage à mener ma propre enquête sur les faits et gestes du candidat Sarkozy !

J’ai déjà évoqué ici, par l’exemple « Copé », la façon dont l’info et le discours dans les médias locaux étaient dominés, et plus ou moins verrouillés, par la bonne parole officielle. Ce que j’avais appelé « pensée unique ». Un terme à la mode, que droite et gauche se renvoient comme étant l’apanage de l’autre ; Nicolas Sarkozy le reprendra même dans son discours de Meaux. Pour moi une expression qui signifie surtout l’absence de tout esprit critique et une forme d’autisme, ou l’inverse d’une réflexion enrichie par le débat et l’échange ; pourtant position qui a trouvé quand même écho dans la classe politique et que se sont réapproprié notamment Ségolène Royale et François Bayrou (qui on fait ausi leur campagne sur ce thème), mais qui reste de surface il me semble.

Enfin ce qui est troublant (pour en revenir au message), c’est qu’on en vienne à encourager la démarche journalistique, hors de la profession, en s’adressant a un anonyme (mon corbeau savait-il que je bloguais ? ou mon adresse fait-elle partie d’une liste au petit bonheur la chance ?), bref donner le rôle de journaliste a des personnes qui ne le sont pas. Et plus que troublant je trouve même ça inquiétant surtout pour la profession de journalisme (Même si ma démarche est quelque chose qui tient du journalisme je me défends du titre de journaliste, même amateur, ce n’est pas mon rôle). On sait qu’il faut savoir exercer son sens critique et comprendre ce qu’on lit, mais si on vient a douter de tout ce qui concerne la chose journalistique, ce n’est plus d’information dont il s’agit, mais de désinformation… ou comme dans le livre de Ray Bradbury Fahrenheit 451, et ses pompiers qui allument des feux au lieu de les éteindre (et ils brûlent des livres !), le journaliste désinformeraient au lieu d’informer… mais pour qui ou pour quoi? 


Pour en revenir au contenu du message, il est dit que les jeunes, qu'a rencontré Nicolas Sarkozy, auraient été choisis. Pourquoi ne l'auraient-ils pas été ? Les personnes présentent dans la salle des fête de Meaux ce soir étaient choisies elles aussi d’une certaine façon : il s’agissait de militants, de sympathisants, de personnes acquises en grande partie à la cause du candidat qui étaient venu ! En cela je préfère le mot Meeting à "réunion publique". Tout ça n’a de valeur qu’en terme de communication. Comme le discours impeccable du candidat : entre petites blagues et piques et autres gimmick de discours qui arrivent au bon moment. Je salue d’ailleurs les talents de tribun de ces hommes. C'est beau de savoir parler ! J’aimerais en être capable comme eux…

Rédigé par F.B.

Publié dans #320 Politique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Bonjour, je suis à l'UMP à Meaux et je vous indique juste que, si on demandait d'envoyer un mail ou d'appeler avant le meeting, c'était pas pour prendre des préinscriptions… D'ailleurs, il n'y avait aucun contrôle des personnes présentes et tout le monde pouvait entrer, convaincu ou pas. C'était juste pour avoir une idée de combien de personnes viendrait, et on a pas été déçus vu qu'il y en avait 4000 à peu près. Dommage que vous n'y étiez pas.
Répondre
B
Comment fait-on rentrer 2200 personnes dans une salle qui en contient 1000?<br /> <br /> Et il faut également évoquer les "362" policiers mobilisés (j'ai mis des guillemets parce que je suis sûr qu'il y en avait davantage: théorie de cars de CRS parfois garés sur deux files entre la gare et la mairie, Meaux paralysée vers 18h, etc.)<br /> <br /> Pour ma part, j'habite rue de la crèche et j'ai vu la file ininterrompue de cars affrêtés par l'UMP, certains venant de Fontainebleau, de l'Oise, etc. On ne devait guère avoir confiance dans l'enthousiasme des meldois et de l'environnement briard... cars tous en stationnement interdit alors même que d'habitude, dès qu'un véhicule garé dans les parages (gens venus passer une nuit à l'hôtel avant d'aller à Dysneyland en général) se fait aligner par les pervenches.<br /> <br /> Moi, j'étrennais ma bicyclette... et j'ai failli ne pas avoir le droit de rentrer chez moi. <br /> <br /> Si c'est ça l'état modeste et la sécurité revenue, si un déplacement d'ex ministre de l'intérieur s'apparente à une visite de Bush à Bagdad...
Répondre